NEWS !

Les garçons font du ski ! Du 17 au 20 mars dernier, notre équipe est partie prendre l’air aux Menuires (Savoie) pour assister à l’European Gay Ski Week. L’histoire ne dit pas...

Les garçons font du ski ! Du 17 au 20 mars dernier, notre équipe est partie prendre l’air aux Menuires (Savoie) pour assister à l’European Gay Ski Week. L’histoire ne dit pas si tout le monde a maîtrisé le planté de bâton. 

Happy Birthday ! D’ici quelques semaines, la rédac’ ne manquera pas de fêter les anniversaires de deux de ses membres. En effet, Grégory fêtera son 31è anniversaire le 14 mai, et Yohann ses 27 ans le 3 juin prochain. 

THE BIG QUESTION ! 

Serais-tu prêt à te marier ? 

« «  Le mariage est un cercueil dont les enfants sont les clous.  » [Jean Yanne] J’ai longtemps partagé cette maxime et pourtant j’avoue que je ne suis plus contre l’idée. » Stéphane 

« Oui dans le cadre d’une relation amoureuse stable depuis au moins 2-3 ans et avec un vrai projet de vie en commun qui nous donnerait des objectifs à atteindre ensemble afin de cimenter un peu plus notre relation. » Christophe 

« Absolument pas. Sauf pour de l’argent, car c’est bien là le seul intérêt du mariage. Je déteste l’hypocrisie tournant autour de l’amour. Ce n’est pas un moyen de protection éthéré qui fera le succès d’une relation, cela se saurait ! » Maxime 

« Pourquoi pas. Ce serait surtout pour l’activité « post-mariage »… Je pense bien évidemment à un voyage dans un pays lointain ou à quelque-chose du genre. » Victorien 

LES PHRASES CULTE (ET COQUINES) DE LA REDAC’ 

Quand la rédac’ se lâche ! 

-Nouvelle « menace » de Greg envers Maxime : « Quand tu auras mon coude au niveau de l’entrée de tes fesses, tu feras moins le malin ! » Tandis que l’assistant en reste bouche bée, Tristan ne peut s’empêcher de donner son avis sur la faisabilité du projet : « Techniquement, c’est possible ». Ah ! 

-Pour de meilleurs rapports sexuels, demandez conseil à Francisco ! « Faut pas baiser le ventre plein ! » s’est-il ainsi exprimé en plein repas. Notre graphiste devrait peut-être envisager une reconversion professionnelle… 

-On ne répètera jamais assez combien Maxime est altruiste. « Vous voulez voir ma bite ? » propose-t-il lors d’un après-midi studieux à la rédac’.  Toujours prêt à rendre service l’assistant de direction ! 

– Christophe, au resto, parlant de son téléphone : « Comme j’ai de petites mains, je ne pourrais plus le tenir s’il était trop gros. » Euh… 

-Amateur de gastronomie et de sauçage en tout genre, Tristan ne peut s’empêcher lors des repas d’équipe d’aller picorer dans les assiettes des autres, quitte à devenir graveleux : « Je peux tremper mon bout » 

-Travaillant sur une autre publication et un article sur une certaine Thérèse, Francisco explique ce qu’il fait à Yohann : « Je vais monter Thérèse ! » L’espace d’un instant, on a cru qu’il devenait hétéro. 

FRANCK 

Le commercial 

« Je ne suis pas très à l’aise avec le concept de militantisme » 

En plus de ses lecteurs, Garçon Magazine doit son existence à de nombreux partenaires qui nous font confiance et nous permettent de financer votre publication préférée. Derrière ce travail nécessaire de titan, se cache ce jeune quadragénaire, dynamique, éternel enthousiaste, qui a bien voulu nous en dire plus de son rôle au sein de la rédac’, mais aussi de sa personnalité. 

Comment es-tu arrivé sur l’aventure Garçon ? 

J’avais déjà travaillé avec Christophe sur d’autres projets par le passé. Il m’a recontacté il y a quelques mois, et je n’ai pas pu refuser. 

Commercial chez Garçon, ça consiste en quoi concrètement ? 

Il s’agit pour moi de trouver d’autres ressources pour le magazine que les seuls revenus issus des ventes du magazine. Je suis particulièrement spécialisé sur les partenariats commerciaux avec les établissements. 

En quoi les partenaires sont importants pour la survie de la presse ?  

Ils sont primordiaux, et c’est un deal gagnant / gagnant : nous aidons les établissements, services ou associations gays en leur offrant de la visibilité rédactionnelle, et ils participent au financement de la presse. 

Est-ce qu’il une part militante dans le fait de travailler pour un média LGBT ?  

En effet, dans une certaine mesure. Mais je dois avouer que je ne suis pas très à l’aise avec le concept de militantisme. Beaucoup font cela nettement mieux que moi. 

Quel est ton parcours avant d’arriver à la rédac ? 

Après un BTS Action Commerciale et une première expérience improbable dans la banque, je suis arrivé un peu par hasard dans la presse gay. En tant que commercial, j’ai surtout fait vivre pendant 15 ans des magazines gratuits gays locaux (mais pas que), tels que l’agenda Projet X, e.m@le, [2X], et Qweek. Je suis aussi gérant de ma société depuis 2005. 

Exergue : « En tant que commercial, j’ai surtout fait vivre pendant 15 ans des magazines gratuits gays locaux » 

 -Ton signe astro ?  

Scorpion… Mais mon ascendant Cancer le tempère ! 

-Ton livre préféré ?  

Sans hésiter « Les Guerriers du Silence » de Pierre Bordage  

-Ton dernier coup de cœur?  

La méditation qui a changé ma vie… 

-Une passion secrète ? 

Les jeux vidéo… 

-Une musique qui te met de bonne humeur ? 

 Un style en particulier : la space-disco 

-Tu te vois où dans 10 ans ?  

Je suis très heureux dans ma vie aujourd’hui. Je souhaite l’être tout autant dans 10 ans ! 

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE