Pas sages à gays : la marche contre l’isolement des LGBT limousins.

...

Débarquant de Paris, c’est en 2011 qu’Évelyne Sagnet et sa femme Andrée décident de créer Pas sages à gays [PSAG], pour pallier au manque d’associations LGBT conviviales en Limousin. Rassemblés autour de la passion de la randonnée, la vingtaine d’adhérents n’en sont pas moins militants, à l’image de cette dynamique retraitée de 64 ans, également présidente de l’association, que nous avons rencontrée.

À quoi ressemble la vie LGBT en Limousin ?

 

Le néant ou à peu près ! Il y a un bar gay-friendly, l’Andromède, à Limoges, principalement fréquenté par des très jeunes. Parfois, nous menons des actions dans leur local, mais c’est très limité! Il y a aussi le El Doggo, tout à fait gay-friendly, qui nous accompagne systématiquement lors d’actions militantes. Et un sauna. Quand on a dit « isolement », on a tout dit !

D’où votre envie de changer les choses ?

Avec ma femme Andrée, quand nous sommes arrivées en Limousin, je ne travaillais plus. J’ai constaté immédiatement la difficulté de créer un lien social dans cette région et la grande solitude éprouvée lorsque l’on n’a ni connaissances ni de famille sur place.

Retrouvez la suite de cette interview dans Garçon Magazine n°14 !