De l’eau de Cologne à l’Océan…

... il n'y a qu'un pas !

Sebastian, amoureux de la planète, se photographie devant les paysages de celle qu’il défend.

Ainsi, étant un protecteur de la pureté de la planète bleue, les belles eaux font ses fonds de clichés. Ce qui sous-entend qu’il est fréquemment torse nu, détail non négligeable. Car au vu de son corps, c’est carrément un atout. Bien sûr, nous aussi nous aimons notre Terre. Mais elle est encore plus jolie quand un beau torse la défend. Disons que ça a son petit cachet en plus, simplement.