Christophe Michel, mari de Jean-Luc Roméro est décédé

Il y a des nouvelles sur lesquelles on préférerait ne pas à avoir à écrire… Celle-ci en fait partie. En fin d’après-midi, Jean-Luc Romero a annoncé le décès brutal...

Il y a des nouvelles sur lesquelles on préférerait ne pas à avoir à écrire… Celle-ci en fait partie. En fin d’après-midi, Jean-Luc Romero a annoncé le décès brutal de son mari, Christophe, à seulement 31 ans. Chez Garçon Magazine, on avait souvent l’occasion de le croiser sur des événements militants. Ce qu’on retiendra de lui au-delà de son sourire indélébile, de sa bonne humeur contagieuse, c’est surtout la passion de cet homme de conviction.

Par Grégory Ardois-Remaud

 

 » Mon mari si cher, Christophe Michel, est mort subitement. Il était toujours souriant, aimant, au service des autres. Une beauté intérieure aussi forte que sa beauté extérieure. Je suis inconsolable. Merci de respecter notre deuil et de penser fort à cet ange qui rejoint sa maman.  »  C’est avec ces mots émus que le conseiller municipal à la Mairie de Paris a annoncé le décès de celui qu’il avait épousé, le 27 septembre 2013.

 

 

Né à Paris le 1er octobre 1986, c’est d’abord vers le théâtre qu’il s’oriente. Après s’être formé notamment auprès d’Oscar Sisto, il aura l’occasion d’écumer plusieurs salles parisiennes mythiques comme le Théâtre Marigny ou le Théâtre du Gymnase.  A seulement 17 ans, il publiera son premier livre intitulé Le Coeur de Paris.

Cette précocité qui démontre la passion du jeune homme, celui-ci la poursuivra à travers son engagement associatif en tant que Secrétaire Général de l’Association pour le Droit à Mourir dans la Dignité (ADMD) depuis 2013,  et également à travers son rôle au sein des Elus Locaux contre le Sida (ELCS), dont son mari est président.

La passion des idées, la passion des combats, c’était une des valeurs qui rassemblaient les deux hommes qui s’étaient mariés seulement quelques mois après la promulgation de la loi Taubira en 2013. Une union célébré par Bertrand Delanoë, en présence de nombreuses personnalités (Sheila, Valérie Trierweiler, Benoît Hamon, Anne Hidalgo).

Sa dernière apparition publique remonte à la semaine dernière dans l’émission de Jean Marc Morandini.

 

 

 

Toute l’équipe de Garçon Magazine présente ses condoléances à notre ami, Jean-Luc Romero.

 

Grégory Ardois-Remaud

Nantais d’origine, le jeune journaliste est un passionné avant tout qui aime s’évader dans le jardinage ou la littérature. Son talent caché ? Il connaît la bio de Louis de Funès sur le bout des doigts.

Vous aimerez aussi :