SCANDALE AU FESTIVAL DE CANNES ! « MARIO » DE MARCEL GISLER CENSURÉ.

Retiré de l’affiche lors de la compétition Cannes Écrans Juniors, Mario, réalisé par Marcel Gisler, est la nouvelle grosse production d’Epicentre Films. Corentin Senechal, son producteur, a accepté de réagir à la polémique.   Propos recueillis par Victorien...

Retiré de laffiche lors de la compétition Cannes Écrans Juniors, Mario, réalisé par Marcel Gisler, est la nouvelle grosse production dEpicentre Films. Corentin Senechal, son producteur, a accepté de réagir à la polémique.  

Propos recueillis par Victorien BIET. 

Les droits des LGBT sont-ils un combat pour Epicentre ? 

Le premier film sorti en salles par Epicentre Films était un film LGBT quebecois : « L’escorte » de Denis Langlois. Depuis, nous avons tous les ans sortis au moins un film ayant cette thématique qui représente environ 1/3 de notre catalogue avec quelques grands noms comme Joao Pedro Rodrigues (o fantasma/ mourir comme un homme/ l’ornithologue), Bruce LaBruce (gerontophilia), Patrick Chiha (Brothers of the night)… Donc oui, je pense que l’on peut dire que nous militons pour les droits LGBT (rire). 

Pourquoi avez-vous choisi ce sujet de lhomophobie dans le football ? 

Tout d’abord, notre critère essentiel de choix de distribution repose avant tout sur une exigence de qualité du film. Pour preuve, Mario a reçu l’équivalent des césars en Suisse de la meilleure interprétation pour les 2 premiers rôles.Sujet que nous avons toujours défendu dans notre ligne éditoriale qui est la défense des minorités aussi bien raciales que sexuelles. 

Que pensez-vous du retrait de votre film de la compétition Cannes Écrans Juniors ? 

Nous sommes déçus car le film avait été confirmé dans cette section. Notre réalisateur Marcel Gisler l’est encore plus car de 3 projections prévues, nous sommes passées à une unique séance. 

Par ailleurs, ce film avait toutes les qualités pour concourir et ressentons cette situation comme quelque peu injuste d’autant que nous estimons que le film ne contenait aucunes scènes pouvant heurter un jeune public, ce qui nous a été confirmés quelques jours plus tard par la commission de classification du CNC (visa) qui l’a déclaré tout public et signalé aucun avertissement. 

Pensez-vous que lon puisse qualifier ce retrait « dhomophobe » ? 

Il nous a été dits par les organisateurs que tout ce qui concernait la sexualité était un sujet délicat à manier et à aborder avec des élèves et que le fait que ce soit deux hommes ne changeait rien au problème.  Après l’affaire du mariage pour tous, il est néanmoins nécessaire de veiller à tout ce qui peut avoir trait à la discrimination sexuelle sans pour autant faire des amalgames.  C’est à chacun d’en tirer les conclusions. 

PLUS DINFOS :  

  • epicentresfilms.com 
  • Sortie le 1er aout 2018. 

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE