VIDEO ! Pour la Marche des Fiertés parisienne, Les Séropotes portent un message d’espoir

Indétectable = Intransmissible

41 ans après la première édition parisienne, et alors que le départ sera donné à 14h, place de la Concorde, la Marche des Fiertés parisienne poursuit le combat nécessaire de la visibilité et de l’égalité pour l’ensemble du public LGBT+. Dans la droite ligne du mot d’ordre de cette année « Les discriminations au tapis, dans le sport comme dans nos vies ! », l’association Les Séropotes entend délivrer à cette occasion un message de tolérance, de vérité, mais surtout d’espoir.

 

 

 » C’est un message de lutte car ce qui cause le plus de dégâts aujourd’hui, ce n’est plus le virus lui-même, mais les silences et les préjugés qui l’entourent » rappelle l’actuel co-président Roman Krakowsky, alors que plus de 160 000 personnes vivent actuellement avec le VIH en France, et 1 personne gay sur 5 à Paris.

 

Indétectable = Intransmissible

 

 

 

 

 

 

Alors que les préconçus et l’ignorance continuent en effet d’être largement diffusés, l’association a souhaité rappeler une vérité, jusque-là dite à mi-mot, et ce même par une partie du corps médical.

 

« Nous avons décidé de porter dans le cortège cette année le message « Indétectable = Intransmissible » qui signifie qu’une personne séropositive soignée ne peut plus transmettre le virus » explique le co-président de l’association née en 2006, et qui a pour but de rompre l’isolement et également de lutter contre les discriminations subies. Une vérité établie pourtant depuis de nombreuses années…

 

Seulement 2% des Français savent qu’une personne séropositive indétectable ne présente plus de risques de transmettre le virus

 

 

 

 

C’est donc par le biais de la manifestation de cet après-midi que Les Séropotes comptent faire entendre leur message de tolérance, alors même que selon un sondage de novembre dernier, commandé par AIDES, rapportait que 87% des sondés considéraient qu’avoir un rapport sexuel avec une personne séropositive sous traitement représentait un grand danger, quand seulement 2% disent savoir qu’une personne séropositive indétectable ne présente plus de risques de transmettre le virus. Des chiffres qui en disent long …

 

Pour contrer ces discriminations, l’association portera donc un message d’espoir, alors que selon Vers Paris Sans Sida, plus de 90%  des parisiens contaminés sont aujourd’hui sous traitement. On ne peut qu’espérer que ce propos sera porté haut et fort afin que l’ignorance et la bêtise conséquente puissent enfin reculer.

 

Grégory Ardois-Remaud

Nantais d’origine, le jeune journaliste est un passionné avant tout qui aime s’évader dans le jardinage ou la littérature. Son talent caché ? Il connaît la bio de Louis de Funès sur le bout des doigts.

Vous aimerez aussi :