PHOTOS : QUAND VERNER SUBLIME L’HOMME

...

Ils sont nombreux à rendre hommage aux corps des hommes. Mais Verner a ce regard différent qui rend ses photos uniques. Nous l’avons rencontré, il nous parle de son parcours !

Originaire d’un petit village de la Picardie, Verner découvre la photographie grâce à sa mère. Il se rappelle des plantes et des paysages qu’elle aimait prendre en photos. Dans les années 80, il se passionne pour David Hamilton qu’il admire beaucoup. « C’est une grande découverte. J’aime et respecte son travail. »

Sur les conseils de son professeur d’arts plastiques, Verner se spécialise dans le décor théâtral. Il exerce dans ce domaine pendant plusieurs années avant d’être recruté par Hugo Boss, puis Kenzo. Il fréquente le monde de la mode pendant 4 ans. Un matin, il décide de quitter cette « vie déjà écrite » pour une nouvelle aventure. C’est en Polynésie Française -où il va s’installer- qu’il trouve sa vocation.

« Je me suis concentré sur l’objet de mes désirs : sublimer ces hommes rencontrés à Tahiti. »

 

Ces tahitiens musclés sont généralement photographiés dans des univers chaotiques, hôtels abandonnés, entrepôts ou garages où l’érotisme fait partie de la vie quotidienne, une partie du rite de passage d’un jeune homme à l’âge adulte.

De son travail, Verner explique que « c’est la mise en valeur de l’homme qui contraste avec le décor chaotique. ».

Aujourd’hui inspiré par des références comme Ruven Afanador, Jean Baptiste Mondino ou Francois Rousseau il imprime une photo après l’autre son propre style.

Après le succès de son exposition à Las Vegas, Verner Degray expose sur Hollywood Blv à Los Angeles. La qualité de son travail lui vaut le titre de meilleur photographe 2015 et 2016 USA par « Advocate magazine ».

 

Découvrez quelques photos de son dernier shooting et retrouvez son travail sur www.verner-degray.com !