CANULAR HOMOPHOBE : UN BENEVOLE DU REFUGE A TOUT INVENTÉ

...

L’avocat du Refuge reconnait dans une interview que le jeune homme viré de chez lui après le canular homophobe de Cyril Hanouna n’a en réalité jamais existé !

Dans un entretien paru dans l’Express, Me Emmanuel Pierrat reconnaît de nombreuses inexactitudes. 

Les faits dates de plus d’un an et demi pourtant l’affaire « du canular homophobe d’Hanouna » dans l’émission Touche pas à mon Poste (TPMP) sur C8 reste encore dans les mémoires. 

Le 18 mai dernier, l’animateur se fait passer pour un bisexuel dans une petite annonce sur un site de rencontre. 

 « Jean-José, très sportif et super bien monté(…) J’aime quand on m’insulte ! » 

Il répond ensuite en direct sur le plateau aux appels des hommes qui l’ont contacté, suscitant l’hilarité du public. En revanche, sur les réseaux sociaux la grogne ne s’est pas faite attendre allant jusqu’à la Ministre de la Culture, François Nyssen, qui avait critiqué la séquence :

« C’est une triste affaire. La télévision se doit de refléter la société française dans toute sa diversité, qu’il s’agisse des origines, des sexes et de l’orientation sexuelle. »

 

La chaîne C8, qui diffuse TPMP, avait été condamnée à trois millions d’euros d’amende par le CSA. L’association Le Refuge, par la voix de Romain – l’un de ses bénévoles – avait alors raconté l’histoire bouleversante d’une des victimes du canular de Cyril Hanouna !

Ce dernier aurait contacté la ligne d’urgence de l’association le soir-même vers les 3h du matin « complètement bouleversé ». Une semaine plus tard on apprendra toujours de la part du bénévole – Romain – que la victime aurait été « viré de chez lui ». 

Mais rapidement plusieurs médias pointes de nombreuses incohérences et mettent en doute l’existence de la victime. Interrogé à ce sujet le 27 mai, Marlène Schiappa secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes affirme son soutien au Refuge :

« Le Refuge nous dit que quelqu’un les a contactés après ce canular, je n’ai aucune raison de mettre en doute la parole du Refuge et bien évidemment, je vais continuer de travailler avec Le Refuge qui fait un travail exceptionnel ».

 

Dans ces conditions, difficile d’imaginer que tout cela n’était qu’une vaste invention, et pourtant. Ce mercredi 28 novembre, l’avocat du Refuge, Maître Emmanuel Pierrat a confié à L’Express que ce témoignage n’a en réalité jamais existé. 

« Il n’y a jamais eu d’appel de détresse et il n’y a pas d’adolescent victime, reconnaît-il. Un bénévole, pris dans la folie qui a succédé à la diffusion de la séquence, a inventé un appel au secours qui n’existait pas. Quand Nicolas Noguier a fini par comprendre qu’il avait été abusé, le mal était fait. »

De nombreux internautes ont alors immédiatement appelé à la démission de Nicolas Noguier sur Twitter. 

Affaire à suivre…