Kam Hugh : Drag-Queen et modèle pour Jean Ranobrac

Maquilleur de profession, youtubeur, Kam Hugh est aussi depuis peu drag-queen. Vous l’avez d’ailleurs peut-être déjà croisé au Jeudi Barré, à la Madame Klaude ou à la Kindergarten. Ses...

Maquilleur de profession, youtubeur, Kam Hugh est aussi depuis peu drag-queen. Vous l’avez d’ailleurs peut-être déjà croisé au Jeudi Barré, à la Madame Klaude ou à la Kindergarten. Ses looks très colorés, à la fois modernes et rétros, ont récemment été immortalisés par Jean Ranobrac dont nous consacrons un portfolio dans le nouveau Garçon Magazine. Kam revient sur cette collaboration.

Propos recueillis par Nicolas MAILLE

Kam Hugh par Jean Ranobrac

Comment as-tu rencontré Jean Ranobrac ?
Lors de soirées. J’admirais son travail depuis longtemps et je rêvais de travailler avec lui avant même de le connaître. C’est l’un des rares photographes qui sait ce que j’aime et qui arrive à deviner ce que je veux. Il m’étonne à chaque fois avec de nouvelles propositions artistiques. C’est grâce à lui que mon compte Instagram présente aussi bien [rires] !

Justement, qu’est-ce qui te plaît dans son esthétique ?
Quand je vois ses photos, je suis vraiment impressionné par son degré de perfection et son souci du détail. C’est « polished » [sans défaut], frais et parfait ! J’aime que mes tenues et mon maquillage soient nickels. J’ai donc envie que mes portraits donnent l’illusion d’une perfection, qu’ils soient comme un tableau irréel. Un peu comme une pub ou un personnage d’Anime. De plus, Jean est très professionnel et super-efficace ! Il met ses modèles à l’aise, ce qui était très important lors de mes premiers shootings.

Qu’est-ce qui t’a donné envie d’être drag-queen ?
Comme pour beaucoup, la révélation fut « RuPaul Drag’s Race ». Je trouvais ça passionnant de pouvoir créer un personnage. Aquaria, Kim Chi, Aja, Milk, Naomi Smalls m’ont d’ailleurs beaucoup inspiré. J’ai alors commencé à assister à des shows drag-queens en France, comme les Jeudi Barré, organisés par Fabien Lesage et présentés par Cookie Kunty, la première drag-queen que j’ai rencontrée. Petit à petit, j’ai tissé des liens d’amitié. À chaque sortie, je me suis mis à créer des looks, d’abord club-kid [maquillage ou style non genré] puis drag-queen. J’aime l’inspiration et la créativité que ce milieu m’apporte.

Tu as aussi une chaîne YouTube qui est très regardée. Peux-tu nous en dire plus ?
Cela fait plus de trois ans déjà. Elle a énormément évoluée. Au début, je ne parlais que de maquillage pour hommes et maintenant je fais principalement des tutos drag-queen. C’est vrai que j’ai eu peur que ce changement fasse fuir mes abonnés. Mais finalement, j’en ai gagné beaucoup et les commentaires sont à 99 % positifs. Les gens sont ravis de voir ce type de contenu en France !

 

Retrouvez le portfolio de Jean Ranobrac dans le nouveau numéro de Garçon Magazine disponible chez votre marchand de journaux

Vous aimerez aussi :