Brésil : Le seul député gay démissionne après des menaces de mort !

INTERNATIONAL

Jean Wyllys, député en charge des questions LGBT au Parlement brésilien vient de remettre sa démission suite à des menaces de morts ! 

L’annonce est tombée jeudi comme un coup de massue pour la communauté LGBT. Jean Wyllys, seul député gay au Parlement brésilien vient de remettre sa démission. En cause, le nombre important de menaces de mort reçues depuis l’élection du président d’extreme droite Jair Bolsonaro.

Une preuve supplémentaire que le régime du nouveau président met sérieusement à mal les droits acquis par les LGBT. Ce jeudi 24 janvier Jean Wyllys a tenu à expliquer sa décision sur Twitter : 

« Préserver une vie menacée est aussi une stratégie de lutte pour des jours meilleurs. Nous avons fait beaucoup pour le bien commun. Et nous ferons beaucoup plus quand viendront des temps nouveaux, peu importe que nous agissions par d’autres moyens. » 

Même si le service de presse du Parlement à pour l’instant refusé de commenter cette décision, l’assistante du député de Rio de Janeiro a toutefois confirmé qu’il « renonce à son mandat et qu’il a quitté le Brésil avec l’intention de vivre hors du pays ».

Les jours sombres à venir

Dans un entretien accordé au quotidien Folha de Folha de S. Paulo, Jean Wyllys a expliqué que ce n’était « pas l’élection de Bolsonaro en elle-même » qui l’avait poussé à renoncer à son troisième mandat consécutif, mais le « niveau de violence qui a augmenté depuis l’élection » de cet ex-capitaine d’armée, qui a bénéficié d’un large soutien de la part des églises évangéliques ultra-conservatrices. Il a notamment cité la multiplication des agressions et des meurtres de membres de la communauté LGBT.

Vous aimerez aussi :