« Voix de vieille pédale », « séropositif » … : Comment Europe 1 fichait ses auditeurs !

ACTUALITÉ

Un rapport publié par la CNIL vient de révéler avec quelles indications la radio Europe 1 fichait depuis des années ses auditeurs ! 

Même si l’information vient seulement d’être rendue publique, les faits datent eux de 2017. Selon nos confrères de Mediapart, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) avait alors épinglé Europe 1 pour « fichage d’auditeurs ».

« Un demi-million d’auditeurs fichés depuis 2002 ! »

« Mediapart révèle un rapport datant de 2017 dans lequel il met en lumière des pratiques honteuses de fichage des auditeurs d’Europe 1. La direction a alors immédiatement corrigé ces dérives inadmissibles » a affirmé ce matin sur Twitter Laurent Guimier, vice-PDG de la station. 

Dans cette même enquête publiée dimanche, Mediapart montre qu’Europe 1 à bien réalisé des fiches sur près d’un demi-million d’auditeurs de la station depuis 2002.

« homo », « séropositif « , « à une voix de vieille pédale » …

On peut retrouver une trace de ce rapport sur le site de la CNIL qui indique laconiquement « qu’un avertissement non public a été prononcé contre une station de radio pour des commentaires excessifs sur ses auditeurs ».

Dans les faits, les standardistes d’Europe 1 étaient chargées de remplir un fichier complet sur les auditeurs qui souhaitaient passer à l’antenne. Son contenu clairement homophobe et raciste est inquiétant :

« facho », « voix de vieille pédale », « accent du Maghreb » peut-on y lire régulièrement. Fleurissent également des commentaires sur la santé ou l’orientation sexuelle : « il est homo », « séropositif », « a besoin de parler de son cancer », détaille Mediapart.

Même si la radio prétend avoir abandonné ces méthodes, quand est-il réellement aujourd’hui ?