Grindr revendu pour protéger les utilisateurs mais pourquoi ?

"Il est inquiétant que l’ensemble des utilisateurs de Grindr, peu importe leur nationalité, soient à la merci d’un gouvernement, que ce soit le gouvernement chinois ou américain"

L’application sera revendue le 30 juin 2020 par le conglomérat chinois pour protéger les utilisateurs contre l’espionnage.

En Chine, certaines lois obligent les entreprises chinoises à localiser leurs données sur le territoire national. Une mesure qui permet au gouvernement d’avoir accès aux data centers de ces entreprises.  L’application de rencontres détient des informations sensibles sur ses utilisateurs comme leur identité, leur éventuelle séropositivité ou des photos intimes.

Or, parmi ces utilisateurs se trouvent peut-être des militaires, des membres du gouvernement ou des dirigeants du FBI ou de la CIA.

« Il est inquiétant que l’ensemble des utilisateurs de Grindr, peu importe leur nationalité, soient à la merci d’un gouvernement, que ce soit le gouvernement chinois ou américain » rappelle une ONG de défense des droits numériques.

En attendant la firme a décidé de conserver son siège social aux Etats-Unis et d’inclure deux citoyens américains dans son conseil d’administration.

Tristan Barreiros Gueunier

Sa passion secrète : il écoute Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier tous les soirs en podcast, il ne peut pas dormir sinon... Sa manie : il ne peut pas s'empêcher de répondre et enchainer une chanson à chaque fois qu'on lui parle...

Vous aimerez aussi :