Homophobie : Agnès Cerighelli enfin interrogée par la police !

Agnès Cerighelli, conseillère municipale à Saint-Germain en Laye, a été entendue par la police hier mardi 19 juin dans le cadre d’une enquête pour injures et provocation publique à...

Agnès Cerighelli, conseillère municipale à Saint-Germain en Laye, a été entendue par la police hier mardi 19 juin dans le cadre d’une enquête pour injures et provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur orientation sexuelle.

 

En cause, une longue série de tweets recensés sur son compte par les utilisateurs du réseau et les associations anti-homophobie, ce qui ne l’empêche pas de continuer ses diatribes quasiment tous les jours.

Quand ce n’est pas « la PMA sans père », « l’éducation à la sexualité dans les écoles » ou la « propagande de la théorie du genre », c’est « la suppression des mentions père et mère dans les documents administratifs », « les passages piétons décorés des couleurs arc-en-ciel » (dont elle se demande s’ils respectent le Code de la route)…

Pour l’élue, exclue de LREM en septembre dernier, « il ne s’agit pas de discrimination, d’injures ou de diffamation « . Encore moins d’homophobie, car elle ose se justifier : « J’ai des amis homosexuels… »

Cela ne l’empêche pas de partager ses quelques heures au poste de police : « Je viens de vivre une expérience traumatisante, raconte-t-elle en sortant du commissariat. C’est de l’intimidation. D’ailleurs, les gens qui me soutiennent sont eux aussi intimidés et c’est pour cela que personne n’est venu devant le commissariat. On me poursuit pour un délit d’opinion imaginaire alors que mes tweets dénoncent simplement l’influence grandissante du lobby LGBT. »

Non contente de ses plaintes contre le « lobby LGBT », elle n’hésite pas à tweeter sa convocation dans laquelle elle laisse apparaître et surligne même le nom du gardien de la paix ayant rédigé le procès-verbal scandalisant les syndicats de policiers.

 

 

Tristan Barreiros Gueunier

Sa passion secrète : il écoute Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier tous les soirs en podcast, il ne peut pas dormir sinon... Sa manie : il ne peut pas s'empêcher de répondre et enchainer une chanson à chaque fois qu'on lui parle...

Vous aimerez aussi :