David, asexuel : « Certains pensent que je suis coincé du cul ou que je n’ai pas trouvé la bonne personne » 

Témoignage, nous retrouvons aujourd’hui David, asexuel, qui nous raconte son histoire.   Comment as-tu compris que tu étais asexuel ?  Vers l’âge de 15 ans, j’ai compris que j’étais gay...

Témoignage, nous retrouvons aujourd’hui David, asexuel, qui nous raconte son histoire.

 

Comment as-tu compris que tu étais asexuel ? 

Vers l’âge de 15 ans, jai compris que j’étais gay mais je navais aucune envie davoir une quelconque activité sexuelle ! Je me suis posé beaucoup de questions alors jai consulté plusieurs médecins (urologue, endocrinologue) en pensant que mon problème était physique. Jai mis du temps à prendre conscience que je n’étais ni malade ni anormal, il sagit dune asexualité grise. Mais tout ce processus a pris de longues années et ce nest qu’à l’âge de 23 ans que jai eu véritablement toutes mes réponses.  

 

Qu’en pense ton entourage ? 

J’en parle assez facilement surtout avec mes amis en qui jai une totale confiance. Parfois, il marrive aussi den discuter avec des personnes que je rencontre pour la première fois et les réactions sont très souvent bienveillantes même si certains continuent de penser que je suis coincé du cul ou que je nai pas trouvé la bonne personne ! 

 

Est-ce que ça te pose des soucis dans tes relations amoureuses ?  

Au départ, je me suis forcé à avoir des rapports pour faire comme tout le monde. Mais je navais aucun désir ni aucun plaisir. Je me sentais vraiment mal mais je voulais absolument faire plaisir à mes partenaires. Puis vers l’âge de 28 ans, j’ai décidé d’assumer pleinement cette asexualité.Du coup, dès le premier rendez-vous jen parle naturellement avec le mec. Parfois il senfuit, parfois il écoute et me comprend.  

Aujourdhui je dirais que jai une vie amoureuse épanouie. La communication avec mon partenaire permet de vivre les choses simplement et librement.  

 

Retrouvez la suite de cet entretien dans le nouveau numéro de Garçon Magazine disponible chez votre marchand de journaux en cliquant ici.

Tristan Barreiros Gueunier

Sa passion secrète : il écoute Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier tous les soirs en podcast, il ne peut pas dormir sinon... Sa manie : il ne peut pas s'empêcher de répondre et enchainer une chanson à chaque fois qu'on lui parle...

Vous aimerez aussi :