Dave, « c’est toujours triste de perdre ses amis, surtout jeunes »

Dave, un homme que tout le monde connait avec des tubes qui ont marqué les années 70 et 80, homme de télé. Le revoilà avec un nouvel album, produit...
Dave

Dave, un homme que tout le monde connait avec des tubes qui ont marqué les années 70 et 80, homme de télé. Le revoilà avec un nouvel album, produit par Renaud, et un concert à Bobino, qui seront suivis, vraisemblablement par des dates un peu partout en France.Dave ce sont des titres comme Vanina, Mon cœur est malade, Est-ce par hasard, Du côté de chez Swan ou Tant qu’il y aura. Les citer tous serait trop long. Ce nouvel album n’est pas dans le même registre. Il est produit par Renaud. Seul point commun, l’auteur des textes est toujours son compagnon, Patrick Loiseau, sauf une dont le texte est signé Renaud.

Comment expliquer ce changement de ton dans cet album ?

Sous quel arc en ciel ? parle de mes amis morts du SIDA, qui auraient eu 60 ans aujourd’hui. C’est toujours triste de perdre ses amis, surtout jeunes. Je trouve que cette chanson est très réussie, parce que très sobre : 4 initiales assassines qui continuent leurs crimes. On ne dit pas le Sida, mais on comprend de quoi il s’agit.

Il y a une chanson plus optimiste, comme La fille aux 2 papas

Mais je suis optimiste. Voilà une chanson qui ne peut pas plaire à tout le monde. C’est une jolie peinture d’une famille heureuse, avec papa et papa et 1 jeune fille. C’est une jolie chanson d’amour, mais ce n’est pas une chanson si engagée. En fait, c’est Marc Olivier Fogiel, un de nos meilleurs amis, on se voit à la campagne, qui a demandé à Patrick d’écrire ce texte. Ce n’est pas une chanson politique. C’est une chanson d’amour et l’amour est la seule cause pour laquelle je m’engage . Par exemple Toulouse était une chanson d’amour pour cette ville. 

Retrouvez la suite de cet entretien dans le nouveau numéro de Garçon Magazine disponible chez votre marchand de journaux en cliquant ici.

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE