Les villes françaises les plus LGBT-Friendly

Depuis le mariage pour tous, en 2013, la France œuvre pour améliorer les drois LGBT+ : PMA, Changement de genre ou lutte contre les discriminations. A petite échelle, les...
Gay pride 2011 à Toulouse

Depuis le mariage pour tous, en 2013, la France œuvre pour améliorer les drois LGBT+ : PMA, Changement de genre ou lutte contre les discriminations. A petite échelle, les municipalités s’emparent aussi de la question de la communauté . Mais, que qu’est-ce qui fait que certaines villes sont davantage accueillantes que d’autres ? Garçon Magazine fait un état des lieux des destinations françaises les plus LGBT-friendly

Un article de Ly Friché

Toulouse :

Une distinction ? L’Occitanie, dont fait partie Toulouse, est la toute première région labellisée « gay-friendly » en France.

Des engagements ? Les représentants régionaux, départementaux et locaux ont signé la charte contre l’homophobie, en mai dernier.

Des lieux pour faire la fête ? Le restaurant et cabaret Le Kalinka, accueillent les performances des transformistes pendant les dîners-spectacles, du jeudi au samedi soir.

Bordeaux ;

Ses distinctions ? La ville a lancé un passage piéton aux couleurs arc-en-ciel, à proximité du cours du chapeau rouge.

Des mesures ? Avec ses 20 mesures pour lutter contre l’homophobie. Bordeaux envisage candidature pour intégrer le rainbow cities network, réseau de villes inclusives.

Des lieux pour faire la fête ? Le Havana Café, le Trou Duck, bar gay le plus ancien, le LS Café et l’Ultra-Kids, situé au cœur du quartier gay, rue de la devise.

Clermont-Ferrand :

Ses distinctions ? Clermont-Ferrand a, comme Bordeaux, inaugré son tout premier passage piéton aux couleurs du drapeau LGBT+, en juin dernier.

Une action coup de poing ? Pour les 50 ans des émeutes de Stonewall, la municipalité a joué sur les codes et intégré un drapeau arc-en-ciel sur la statue de Vercingétorix.

Des lieux pour faire la fête ? Le Marais, dont le nom est inspiré du quartier de la capitale, et le B.Box. 

Retrouvez la suite de cet entretien dans le nouveau numéro de Garçon Magazine disponible chez votre marchand de journaux en cliquant ici.

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE