HARD PAINT, film à la beauté délicate et colorée, débarque en DVD

Distribué par Optimale, le film vous entraîne dans la vie du jeune et énigmatique Pedro qui vit reclus chez lui à Porto Alegre. Son seul contact avec l’extérieur se...

Distribué par Optimale, le film vous entraîne dans la vie du jeune et énigmatique Pedro qui vit reclus chez lui à Porto Alegre. Son seul contact avec l’extérieur se passe à travers sa webcam, moyen qu’il utilise lorsqu’il s’exhibe contre de l’argent. Mais, la rencontre d’un autre jeune exhib va provoquer une succession de changements bouleversants dans la vie de Pedro. A l’occasion de sa sortie en DVD, en Novembre dernier, Garçon Magazine revient sur les coulisses d’un film profond et très immersif.

Par Ly Friché

Une histoire un brin personnelle. L’idée initiale du film provient d’un sentiment d’abandon vécu par les deux réalisateurs eux-mêmes, Filipe Matzemba-cher et Marcio Reolon. Nous vivions dans une ville de taille moyenne (Porto Alegre). Après leur adolescence, bon nombre de nos amis sont partis dans des villes plus grandes au Brésil ou même à l’étranger. De ce point de départ, les sources d’inspirations du film Hard Paint prennent alors tous leur sens, à cheval entre les souvenirs et les événements actuels. Le processus d’écriture du film a été affecté par un turbulent mouvement politique et social, caractérisé par l’affaiblissement de la démocratie brésilienne et la montée en puissance du conservatisme, en plus des vagues de préjugés au Brésil et dans le monde. L’intrigue du film trouve alors toute sa lumière, celle de la colère et du désespoir de deux époques différentes et pourtant si proches.  

Retrouvez la suite de cet article dans le nouveau numéro de Garçon Magazine disponible chez votre marchand de journaux en cliquant ici.

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE