le marais

Le marais, hécatombe des petits commerces

Triste dimanche dans le Marais. Ce dimanche 19 janvier est presque un jour de deuil. Rue Sainte-Croix de Bretonnerien choisir une pâtisserie dans cette merveilleuse adresse qu’est « une Glace...
le marais

Triste dimanche dans le Marais. Ce dimanche 19 janvier est presque un jour de deuil. Rue Sainte-Croix de Bretonnerien choisir une pâtisserie dans cette merveilleuse adresse qu’est « une Glace à Paris ». Je écouvre qu’en plus de la librairie « Les mots à la Bouche » va fermer ses portes fin mars. Quatres autres commerces de proximité et lieux authentiques plient bagage : je discute un peu avec Monsieur Sitaieb qui tient la petite épicerie où l’ on trouve tout jusqu’à minuit. Il nous fait un signe d’adieu avec un sourire forcé : « on travaillait ici depuis plus de 30 ans avec mon père, maintenant tout le monde est mis dehors… Alors on s’en va…

A la place de l’ épicerie : des fringues, à la place du restaurant « Rendez-vous des amis » ce sera des hamburgers, à la place de la librairie ce sera « Doc Marteens », le magasin voisin, une autre épicerie gourmande plie bagage… Encore des fringues… AIl prend sa retraite à plus de 70 ans comme tous les commerçants.

Il ne restera bientôt plus rien du Marais que j’aimais. Je garderai en souvenir mes verres à bière, souvenir d’une époque où ce quartier avait une âme. N’accusez pas la CGT et les grèves cette fois-ci…  Le Guardian défend aussi l’âme du Marais qui disparait.

Retrouvez la suite de cet entretien dans le nouveau numéro de Garçon Magazine disponible ici.

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE