Communiqué : L’appli de Flag! sort enfin !

Depuis de nombreuses années, les associations LGBT+ déplorent autant la recrudescence des actes anti-LGBT que la méconnaissance totale des phénomènes de haine homophobe, transphobe ou sérophobe et donc du...

Depuis de nombreuses années, les associations LGBT+ déplorent autant la recrudescence des actes anti-LGBT que la méconnaissance totale des phénomènes de haine homophobe, transphobe ou sérophobe et donc du nombres d’agressions physiques ou verbales commises en France en raison de l’orientation sexuelle, de l’identité de genre ou de la sérologie. 

Nul n’ignore que le nombre de faits enregistrés par la Police Nationale et la Gendarmerie Nationale, présentés autrefois lors de l’assemblée générale de FLAG! et désormais par le Ministère de l’Intérieur, ne reflètent en rien la réalité de ces crimes de haine LGBT+ car nombreuses sont les victimes qui ne déposent pas plainte par appréhension ou face à la difficulté d’obtenir des condamnations des auteurs de contenus haineux homophobes ou transphobes. 

Pour palier à cette carence et avec le soutien de la Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT, premier partenaire de ce projet, FLAG! a développé une plateforme, disponible sur Android et iOS, gratuite, de signalements anonymes, pour les victimes et les témoins de violences physiques ou verbales LGBTphobes, de sérophobie, de violences conjugales, notamment dans les couples LGBT+, aussi bien sur internet, à domicile, sur la voie publique ou au travail. 

Mieux encadrer les agressions

L’acte de violence est caractérisé, daté et localisé. À l’issue du signalement, la victime, en fonction de son statut et de l’acte signalé, sera orientée vers les interlocuteurs appropriés (dépôt de plainte, pré-plainte en ligne, signalement Pharos, Plateforme des violences sexistes et sexuelles, Officier de liaison LGBT, 119 Enfance en danger, associations spécialisées, etc…). 

Ces signalements alimenteront une cartographie la plus précise possible facilitant le travail des pouvoirs publics pour développer efficacement des politiques publiques et des actions ciblées en faveur de la lutte contre les violences sexistes, anti-LGBT et sérophobe. 

Recenser des chiffres et faits significatifs

Un comité scientifique, en partenariat avec la fondation Jean Jaurès, établira annuellement une étude sociologique sur la base des signalements obtenus. [En ce sens], les objectifs de cette application sont multiples et répondent ainsi à de nombreuses attentes. 

En raison des violences identifiées ces derniers jours, notre prestataire ADISTA déploie en urgence la solution sur un premier socle technique qui sera très vite renforcé dans les prochains jours. 

Le mot de la fin : Marlène SCHIAPPA, marraine du projet :

 « Je suis très heureuse de soutenir et de marrainer l’application de FLAG!, dont je salue l’engagement pour mieux protéger les personnes LGBT+. Permettre aux victimes de violences conjugales de trouver de l’aide est essentiel, particulièrement en cette période, et ces violences n’épargnent pas les couples LGBT+. Nous travaillons avec FLAG! pour ne rien laisser passer. » 

Plus d’infos :

L’appli est soutenue et financée par Garçon Magazine, notamment. Téléchargez l’appli ici.

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE