Mister Gay France, l’élection très beauty-positive

Étroitement inspiré du concept de nos voisins allemands, Mister Gay France vient d’être lancé cette année. Porté par le beauty-positive, l’événement entend mettre en avant la population gay-masculine, indépendamment...

Étroitement inspiré du concept de nos voisins allemands, Mister Gay France vient d’être lancé cette année. Porté par le beauty-positive, l’événement entend mettre en avant la population gay-masculine, indépendamment des critères sur les différents aspects physiques. Pour Qweek, Ludovic R revient sur les coulisses de son élection.

Comment est né le concept de Mister Gay France ?

J’ai pris conscience que ce concours n’existait pas en France. L’idée était et est encore (enfin, c’est de que j’espère) de permettre aux hommes gay français, de tout âge et de toute morphologie, d’avoir confiance en eux et de combattre les stéréotypes, toujours présents dans les médias. Car la différence, c’est ce qui fait notre force.

Concrètement, comment se déroule la compétition ?

Elle a lieu tout au long de l’année jusqu’au mois de décembre, date de l’élection de Mister Gay 2021. Une fois par jour, je publie la photo d’un candidat en compétition sur instagram.

Tous les dimanches, les abonnés votent pour celui qu’il préfère. A 23h30, j’annonce le vainqueur, qualifié pour l’étape suivante. Et, ainsi de suite chaque semaine, puis chaque mois.

Avez-vous organisé l’élection seul ?

Effectivement, mais je ne suis pas fermé à des partenariats si l’opportunité se présente. Après, le concours en lui-même est le fruit d’une équipe, en particulier de ses candidats et/ou élus qui ont (et le font encore) participé énormément durant des semaines. Je les remercie pour ça.

En amont, vous avez lancé un appel à candidature. Est qu’il y en a eu beaucoup ?

Ca a très bien fonctionné. J’ai actuellement 42 candidats et il reste encore des places à pourvoir. Il ne faut donc pas hésiter à tenter sa chance.

J’encourage toute les personnes qui ont en envie, mais qui en ont peut-être peur, à me contacter. Je réponds à toute les questions et j’essaie d’avoir une approche personnalisée pour chaque candidat.

Une histoire ou une anecdote se cachent-elles derrière le lancement de Mister Gay France ?

Cela va sembler paradoxal. Mais, j’ai lancé ce concours parce que je n’assume pas encore totalement mon homosexualité. Et, les candidats me donnent justement de la force.

Nous avons tous nos peurs. Toutefois, si nous les mettons en commun, elles peuvent se transformer en un réel pouvoir pour changer notre société.

Avez-vous d’autres projets pour mister gay France ?

Je me consacre déjà à l’édition 2021. Comme cette page est participative, je m’adapte en fonction de l’avis des abonnés.

Pleins feux sur … Rémi Delor, élu mistergay 2020 : C’est dans le contexte du confinement que le jeune homme gay décide de participer à l’élection. « Je voulais être davantage visible sur Instagram. », exprime-t-il. Pourtant, Rémi Delor, aussi élu Mister Provence en 2014 puis deuxième dauphin à Modèle Elégance Languedoc-Roussillon quatre ans plus tard, voit sa participation comme « une revanche sur la vie et un regain d’énergie ». « Je n’ai pas toujours été l’homme que je suis aujourd’hui. Plus jeune, en effet, j’étais costaud et avait plein de boutons sur le visage », confie-t-il, précisant aussi le rejet par sa famille, quant à son homosexualité, comme facteur. Grâce à ce nouveau titre, qui accompagne ainsi ses deux autres écharpes, le jeune homme s’engage dans de nouvelles collaborations photographiques et avec des marques commerciales. Sacré parcours !

Plus d’infos :

Retrouvez l’actualité de Mister Gay France en continu et découvrez l’homme qui se cache derrière le titre de Mister Gay France 2020, Rémi Delor

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE