PMA, l’Inter-LGBT déplore “l’absence d’engagement du gouvernement”

Dans un communiqué publié, jeudi 28 mai, l’inter-LGBT s’est prononcé sur le nouveau report de la réforme sur la PMA pour toutes. Pour l’association, l’examen de la loi demeure...

Dans un communiqué publié, jeudi 28 mai, l’inter-LGBT s’est prononcé sur le nouveau report de la réforme sur la PMA pour toutes. Pour l’association, l’examen de la loi demeure un sujet urgent.

Toujours les femmes ! Dans un communiqué de presse, l’inter-lgbt a exprimé ses inquiétudes sur le nouveau report de la réfome sur la PMA, jeudi 28 mai. Bien que compréhensive de la situation actuelle, l’association a tout de même déploré “l’absence d’engagement du gouvernement sur un délai plus précis”. “Les droits sexuels et reproductifs des femmes et des personnes LGBTI sont toujours sacrifiés en premier”, a-t-elle exprimée. 

L’inter-LGBT s’est indigné que la réforme sur la PMA pour toutes les femmes ne soit pas dans les priorités, alors qu’elle demeure une promesse présidentielle. Comme d’autres associations quelques jours plus tôt, elle s’oppose à tout report de plusieurs mois et demande l’examination de la loi à la rentrée, “d’autant que la situation actuelle peut encore durer des mois, et même des années…”. 

Sur le même sujet : PMA, les initiateurs de la réforme interpellent le premier ministre

Les femmes extrêmement touchées

Dans son communiqué, l’inter-LGBT a rappelé que les femmes, indépendamment de leur identité de genre et de leur orientation sexuelle, étaient les plus impactées par le confinement “[Pour] la plupart des femmes et des personnes concernées [qui] ont dû arrêter leur projet, ce délai signifie qu’elles ne pourront jamais avoir d’enfant, car quelques mois peuvent faire toute la différence lorsque la fertilité baisse.”

Enfin, l’association s’insurge que ces mêmes femmes “soient si peu considérées’ alors qu’elles se mobilisent “en première ligne pour lutter contre l’épidémie”, dans les hôpitaux, les commerces ou encore les écoles.

A lire aussi : PMA pour toutes, le gouvernement repousse la réforme une nouvelle fois

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE