Nouvelle-Zélande, la première femme trans visible du monde récompensée

Première femme trans visible au monde, Georgina Beyer a reçu le titre de l’ordre du mérite en Nouvelle-Zélande, lundi 1er juin. En cause, l’ancienne députée du parti travailliste a...
Crédit photo : Georgina Beyer/twitter

Première femme trans visible au monde, Georgina Beyer a reçu le titre de l’ordre du mérite en Nouvelle-Zélande, lundi 1er juin. En cause, l’ancienne députée du parti travailliste a oeuvré tout au long de sa carrière pour la communauté LGBTQI+.

Un honneur. Lors de l’anniversaire d’honneur des femmes 2020, Georgina Beyer a été récompensée pour ses services à la cause LGBTQI+ en Nouvelle-Zélande, lundi 1er juin. A l’annonce de cette victoire, la première femme politique trans n’a pas caché son étonnement et sa grande joie. “C’est une consécration de tout ce que j’ai fait pour faire évoluer l’égalité entre tou.te.s et pour montrer que nous sommes un pays démocratique dans lequel les citoyens peuvent aider des personnes qui demandent de l’aide.”, a-t-elle à 1 news avant d’ajouter : “je partage cet honneur avec toutes ces personnes qui m’ont soutenu à Wairarapa et dans le reste de la Nouvelle-Zélande, en particulier la communauté gay.”

Aujourd’hui retirée de la vie politique, Georgina Beyer n’a pas caché les difficultés qu’elle a rencontrée au cours de sa carrière. “Personne ne m’a donné le mode d’emploi, J’ai dû ouvrir la voie au monde transgenre par mes propres moyens.”. Soit, un long travail entrepris à travers les années.

A lire aussi : Un homme trans meurt sous le tir d’un policier 

Un parcours sinueux

La carrière politique de Georgina Beyer débute lorsqu’elle intègre le parti travailliste néo-zélandais, au début des années 1990. En 1995, la femme politique se lance dans la course aux municipales de sa commune natale à Caterton et occupe le poste jusqu’en 2000. Elle connaît rapidement une grande visibilité et une des seules travailleuses du sexe/personne transgenre à avoir pu percer en politique. Cette opportunité l’amène alors, quatre ans plus tard, à présenter sa candidature aux législatives sous l’écharpe de son parti. Là encore, elle obtient le poste, mandat qu’elle va réitérer à trois reprises jusqu’en 2007. 

Tout au long de son activité, Georgina Beyer a élevé la question LGBTQI+ : Mariage pour tous, loi anti-discriminations. Elle s’implique énormément dans l’inclusivité à travers le monde, en participant notamment aux Outgames mondiaux (2006) puis à Copenhague (2009). En 2017, elle anime les deux conférences de Chelsea Manning dans son pays. Deux ans plus tard, elle participe à une conférence de l’ILGA, quelques jours après la tuerie de Christchurch.

Source : PinkNews

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE