Turquie, Décathlon fait face à une vague d’homophobie

En Turquie, Décathlon subit une vague d’homophobie, depuis jeudi 4 juin. La cause, la marque sportive a lancé une campagne arc-en-ciel pour le mois des fiertés, ce lundi. En...
Crédit : Pascal GUYOT / AFP

En Turquie, Décathlon subit une vague d’homophobie, depuis jeudi 4 juin. La cause, la marque sportive a lancé une campagne arc-en-ciel pour le mois des fiertés, ce lundi.

En Turquie, l’enseigne de sport a fait face à une vague de LGBTphobie sur Twitter, hier. La raison, l’enseigne sportive a engagé une campagne en vers des personnes LGBTQI+ pour le mois des fiertés. “Toutes les couleurs sont les bienvenues à Décathlon”, était-il notamment écrit dans le communiqué publié sur le réseau social, sur lequel nous pouvons le logo aux couleurs rainbow.  

Quelques jours après, des internautes ont réagi à cette action en lançant le hashtag #decathlonboycott. “Nous ne permettrons pas à Decathlon de sacraliser les LGBT. Personnellement, je vais boycotter Decathlon”, a rétorqué un internaute sur Twitter, jeudi soir. Rapidement, la polémique a gagné les médias. Une éditorialiste proche du gouvernement Erdogan, Hilal Kaplan, a également rejoint le boycott. Décathlon a confié sa “peine”et sa “surprise” en écho à ces réactions hostiles. “Nous sommes contre toute forme de discrimination (…) Nous croyons au pouvoir unificateur du sport », a déclaré l’entreprise dans un communiqué.

Une action soutenue

En marge de la vague homophobe, des allié.e.s à la cause LGBTQI+ la campagne de Décathlon sous le hasthag #decathlonestpasseul. “Decathlon Turquie se dit toujours fier de sa politique d’inclusion et se déclare pleinement solidaire avec les personnes LGBTIQ qui se confortent régulièrement aux multiples discriminations dans une société gravement homophobe. Merci à Décathlon”, a notamment exprimé un utilisateur sur Twitter, Emre Yavuz. Une autre personne, Mehmet Ali Atumbas, a félicité Décathlon “qui ne recule pas suite à des réactions à leur tweet soutenant leur message pour #MoisDesFiertés #PrideMonth  en Turquie (mon pays d’origine)”.

Depuis des années, la Turquie est divisée lorsqu’il s’agit des questions LGBTQI+. Bien l’un des rares pays musulmans à ne plus criminaliser l’homosexualité, le pays reste en proie à des vagues de discriminations LGBTphobes. De même, la marche des fiertés, qui a accueilli des milliers de personnes, demeure interdite depuis 2014 à Istanbul. 

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE