Canada, la drag-queen Tante Gaby s’est éteinte

La drag-queen, Tante Gaby, montréalaise a succombé à un cancer à l’âge de 57 ans, lundi 8 juin. Pendant plus de 30 ans, l’artiste a écumé les scènes des...
© Unity Club

La drag-queen, Tante Gaby, montréalaise a succombé à un cancer à l’âge de 57 ans, lundi 8 juin. Pendant plus de 30 ans, l’artiste a écumé les scènes des cabarets LGBTQI+. 

Triste nouvelle … De son vrai nom Paul Lauzon, la drag-queen Tante Gaby est décédé d’un cancer à 57 ans dans une chambre de l’hôpital Notre-Dame à Montréal, lundi 8 juin.L’artiste a ressenti les premiers symptômes de la maladie, le 25 mai dernier et a directement été hospitalisé. Rapidement, le cancer s’est généralisé pour gagner les reins, le foie et les poumons. “Je l’ai accompagné jusqu’à ses derniers moments, jusqu’à son dernier soupir”, a tristement confié Réjean Ouellet, son conjoint de longue date. 

Tanty Gaby débute sa carrière artistique à la fin des années 1980, à une époque où le drag était encore considéré comme du simple travestissement. Après être monté sur les planches du cabaret l’Entre-Peau, l’artiste enchaîne les prestations dans de nombreux établissements : le Play, le Sky ou encore l’Unity. La drag-queen Montréalaise alterne les casquettes de shooter girl et de barman, ce qui lui permet de performer dans le mythique restaurant de l’époque, Cristal. 

© 2016 PaparaSerge

Une pluie d’hommages

A l’annonce de ce funeste décès, la communauté LGBTQI+ et drag a adressé de nombreux messages émouvants. “Tu es parti …. trop vite. Les nuits du Village ne seront plus les mêmes sans toi ma chère Gaby”, a écrit Mado Lamotte, qui s’est remémoré ses années avec l’artiste. D’autres artistes, des DJ, d’autres drag-queens et des propriétaires d’établissement, ont également enchaîné les messages d’hommage à l’artiste et de soutien à la famille. “J’ai] toujours eux un énorme plaisir à travailler avec toi, tu as marqué tellement de vies avec ta joie contagieuse. Une très belle personne nous a quitté trop tôt. Repose en paix !”, a exprimé DJ Alain Jackinsky. Le même jour, le média Canadien Fugues a affublé l’artiste d’étiquettes : “Un monument des nuits du Village… Un être humain attachant ! Un clown sans tabou…”

Danny Jobin, propriétaire des clubs Date et District, a organisé une soirée-hommage à Tante Gaby, le lundi soir, à 20h. Réjean Ouellet a indiqué vouloir respecter le souhait de Tante Gaby a se faire incinérer plutôt d’être dans un cercueil. « Je garderai ses cendres jusqu’à ce que je puisse les déposer là où il voulait que je le fasse.”, a-t-il confié. “{Après] cette crise du coronavirus, j’organiserai une fête pour rassembler tous ces amis, rire et passer du bon temps.”, a ajouté le conjoint de l’artiste. 

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE