PMA : l’examen de la loi aura lieu en juillet

L’examen de la loi bioéthique aura officiellement lieu à l’Assemblée Nationale, mercredi 1er juillet. Depuis le début de la COVID-19, la réforme, qui comprend l’accès à la PMA pour...

L’examen de la loi bioéthique aura officiellement lieu à l’Assemblée Nationale, mercredi 1er juillet. Depuis le début de la COVID-19, la réforme, qui comprend l’accès à la PMA pour toutes, a subi de nombreux reports. 

Un soulagement ! La PMA pour toutes, volet important dans la loi bioéthique, va être réexaminé à l’assemblée nationale, mercredi  1er juillet. Adressé à la députée LREM de l’Allier, Laurence Vanceunebrock-Mialon, le courrier stipule, je cite, “l’examen ou la poursuite de l’examen de [onze] projets de loi”, parmi lesquels figure justement la réforme sur la bioéthique. L’élue politique s’est dite “très heureuse” à l’annonce de la nouvelle. “Je salue la décision du gouvernement qui a entendu notre appel à légiférer au plus vite”, a-t-elle exprimé sur Twitter. 

A lire aussi : Tribune du JDD, un réexamen de la PMA pour toutes exigé en septembre

Fin Mai, les associations LGBTQI+ et élus politiques s’étaient insurgés d’un énième report de la loi bioéthique. Ils avaient respectivement adressé une lettre ouverte au premier ministre et signé une tribune dans le JDD. A Paris, l’Inter-LGBT avait fait “cavalier seul”. Dans un communiqué, l’association avait pointé “l’absence d’engagement du gouvernement” et le relégation des lois pour les femmes au seconde plan. “Les droits sexuels et reproductifs des femmes et des personnes LGBTI sont toujours sacrifiés en premier”, avait-elle alors exprimé.

Loin des prévisions 

Sur LCI, Gilles Le Gendre avait révélé que la loi bioéthique serait reporté après l’été, le 21 mai dernier. En cause, la crise sanitaire retardait le vote des réformes présentées avant le confinement. « J’espère que nous pourrons adopter la PMA d’ici la fin du quinquennat. Avant l’été c’est impossible. », avait alors exprimé le chef des députés LREM à l’assemblée pour la chaîne d’information. 

Suivant les prises de position de collectifs familiaux et LGBTQI+, Olivier Véran avait tenté de rassurer sur l’examen rapide de la loi. « La loi bioéthique porte de nombreuses, belles réelles avancées sociétales. Le débat parlementaire n’est pas achevé, et si la priorité donnée à la crise sanitaire rend difficile son adoption avant l’été hélas, elle le sera dans les tous prochains mois ! », avait alors tweeté le ministre de la santé. Aujourd’hui, la seconde option, promulgué par le représentant du ministère de la santé se rapproche de l’annonce officielle. 

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE