Grindr, un étudiant américain laissé pour mort après un rendez-vous

Aux Etats-Unis, un étudiant a été retrouvé inconscient dans une résidence, dimanche 21 juin. La police a ouvert une enquête dès la découverte de la victime.  Un crime de...

Aux Etats-Unis, un étudiant a été retrouvé inconscient dans une résidence, dimanche 21 juin. La police a ouvert une enquête dès la découverte de la victime. 

Un crime de sang-froid. La police a découvert un étudiant américain, Holden White, entre la vie et la mort dans une résidence de Lafayette (Louisiane). Sur place, le jeune homme, étendu dans une baignoire, a présenté des marques sur le cou et les poignets. Suivant l’ouverture de l’enquête, la police a arrêté un premier suspect, Chance Seneca, en contact avec la victime sur Grindr, une semaine avant le meurtre. Les forces de l’ordre, qui mènent toujours les investigations ont pour le moment écarté le motif de “crime de haine” par manque de preuves. En outre, le potentiel criminel est au centre correctionnel de la commune avant son jugement. 

Rendre justice

Sur les réseaux sociaux, la famille de Holden White a demandé justice. “Je ne comprends pas ce qu’il a pu faire pour mériter de mourir”, a confié la mère du jeune étudiant, décrit comme un garçon exemplaire. La sœur de la victime, Faith Michel, a contredit la conclusion de la police et effectivement soulevé le motif haineux du crime. Directement transporté à l’hôpital de la ville, le jeune homme gay est toujours dans un état critique. Afin de pouvoir prendre en charge les frais de soin pour le jeune gay, qui a récemment repris conscience, la famille a donc lancé une collecte de fonds en ligne

Interviewée sur KATC-TV , la mère de famille craint que Chance Seneca revienne terminer ce qu’il a commencé. « C’est terrifiant. Il a fantasmé sur ça pendant longtemps, à ce que je comprends. Il est allé au boulot », a-t-elle confié pour le média télévisé.

Un fanatique de Jeffrey Dahmer

Selon les premiers éléments de l’enquête, la police a découvert une photo de Jeffrey Dahmer sur le profil du suspect. Connu comme “le cannibal de Milwaukee”, l’homme a agressé sexuellement, tué et démembré 17 hommes et jeunes garçons entre 1978 et 1991. Cette preuve soulève, comme le souligne toujours la soeur de Holden White, effectivement le caractère homophobe de cet assassinat “inimaginable”. Quelques jours plus tard, le FBI a joint ses forces à la police locale pour mettre l’affaire en lumière.

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE