billet d'humeur

Billet d’humeur : La dictature identitaire, il y en a marre

Pour ce billet d’humeur hebdomadaire, Garçon Magazine pousse son coup de gueule sur la dictature du genre et de l’orientation sexuelle. A bas les concepts ! Depuis la protohistoire,...
billet d'humeur

Pour ce billet d’humeur hebdomadaire, Garçon Magazine pousse son coup de gueule sur la dictature du genre et de l’orientation sexuelle.

A bas les concepts ! Depuis la protohistoire, les représentations de l’homme et de la femme se campent à des stéréotypes et des idées reçues. A son origine, la Bible met en avant une différence claire entre Adam et Eve, les deux premiers êtres aux genres distincts. L’un s’affiche comme un être avec un organe génital en forme de trompe, au corps imposant et aux cheveux courts. L’autre s’illustre avec une longue chevelure, une poitrine proéminente et un visage angélique. C’est intolérable ! Pourtant, le cauchemar du genre ne s’arrête pas là. 

Outre les oppositions physiques, les divergences sont clairement significatives dans les fonctions de chacun des deux genres, institutionnalisés par les humains. Occupé à l’extérieur du logis, l’homme a démontré (et le doit encore, aujourd’hui) son utilité par son travail, ses prouesses guerrières ou le fruit monétaire des activités à travers l’histoire et son évolution. A la maison, la femme s’est occupée (et le fait aujourd’hui) de l’entretien des lieux, la préparation des repas, la comptabilité, la reproduction et l’éducation des enfants. De ces fonctions, le couple standard a toujours voulu qu’une femme soit avec un homme. Et, le système s’est perpétué à travers les sociétés, les régimes, les périodes historiques, les mouvements artistiques et les pensées. 

Une évolution lente du couple et du genre

Au rythme de l’évolution des sociétés, des différentes révolutions, le regard sur les différentes relations, orientations sexuelles et identités de genre a connu une amélioration minime. Les différents pays continuent de véhiculer les idées traditionalistes de l’homme et de la femme. Dans les médias, le sport et les arts modernes, les hommes continuent à être présentés sous leurs seules performances physiques pendant les femmes sont représentées à la maison. Le cliché demeure, ce qui est scandaleux. 

A lire aussi : Sur YouTube, une doctoresse américaine déconstruit les préconçus de la science sur l’identité de genre

Aucune personne ne peut s’exprimer au delà des codes, sans que des mauvais regards ne se posent sur la différence. Une femme peut ainsi se maquiller librement quand un homme s’en voit interdit. Dans le même schéma, une femme ne peut exercer une activité masculine sans être ramenée à son genre. Mais, au fond, qu’est ce qu’un genre ? Est-ce la représentation institutionnelle, scientifique, religieuse et vieille école inscrite dans l’histoire ? Il n’en est point, en vérité, puisque ce qui est réaliste est que rien en ce monde n’est binaire. Les personnes peuvent se maquiller, se vêtir, parler ou encore s’exprimer au delà de ces cases. Alors, arrêtons une fois pour toutes la dictature du genre ! Soyons nous-mêmes ! Montrons le changement ! Cassons les codes une fois pour toutes ! Car, c’est là la pure vérité, notre vérité, nos vérités ! 

Retrouvez un autre billet d’humeur sur le site, dès la semaine prochaine.

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE