tourisme LGBTQ+

Tourisme LGBTQ+, la France reste une destination appréciée

A l’issue du confinement, l’IGLTA a sorti son enquête autour du tourisme LGBTQ+ dans le monde, en mai dernier. Le bilan, la France demeure le pays idéal pour passer...
tourisme LGBTQ+

A l’issue du confinement, l’IGLTA a sorti son enquête autour du tourisme LGBTQ+ dans le monde, en mai dernier. Le bilan, la France demeure le pays idéal pour passer ses vacances. 

Pas que 100% français ! En mai dernier, l’IGLTA a dévoilé ses résultats de son enquête sur le tourisme LGBTQ+ mondial dans une situation post-COVID-19. En conséquence, 50% des répondants ont jugé que la France était la destination idéale pour y passer des vacances. A contrario, seuls trois pays européens figurent dans les choix des personnes sondées, l’Espagne (35%), l’Italie (12%) et la Grèce (10%). « Ce sondage confirme cette tendance et montre aux professionnels du tourisme. [De même, il démontre] combien il est important d’intégrer la communauté LGBTQ+ dans leurs plans de relance après la crise. C’est donc pendant cette période que les messages d’inclusion résonneront encore plus fortement auprès des voyageurs LGBTQ+. », a déclaré John Tanzella, président-directeur général d’IGLTA.

Au coeur de l’étude, Paris arrive en tête des villes pour les vacances LGBTQ+, avec 15%. En ce sens, le sondage de satisfaction de l’association Paris Gay Metropole, “Paris Destination Diversité”, a donc porté ses fruits. Assez loin derrière, Les voyageurs français envisagent Nice (8%), Corse (6%), Marseille et Nice (4% chacune) comme destinations pour leurs séjours. Enfin, 25% des répondants ne savent pas encore où se rendre dans le pays. Et, 54% des répondants ont déclarés ne pas vouloir changer leurs habitudes de voyages, ce qui appuie les résultats.

Voyager dans les bonnes conditions

Dans la suite de son enquête, l’IGLTA a interrogé les personnes sur les circonstances idéales pour prendre des vacances. Ainsi, 68% des répondants estiment que partir cette année est le meilleur moment, en particulier en septembre (17%). De plus, les touristes souhaitent prendre le moins de risques possibles. En effet, 39% d’entre eux optent pour un trajet en moins de trois heures. Et, 66% souhaitent séjourner dans leur pays de résidence, ce qui démontre l’option des vacances 100% françaises. En dernier, les répondants veulent principalement voyager pour assister à une manifestation LGBTQI+ (27%), précisément une marche des fiertés. 

Plus d’infos : 

Retrouvez l’intégralité de l’enquête de l’IGLTA sur leur site web.

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE