homophobes

Des homophobes protestent contre la communauté LGBTQI+ en Pologne

A Varsovie, des manifestants homophobes ont protesté contre la communauté LGBTQI+, dimanche 16 août. En cause, ils réclament la suppression des marches des fiertés.  Toujours plus virulents ! Des...
homophobes
Crédit photo : Omar Marques/Getty Images

A Varsovie, des manifestants homophobes ont protesté contre la communauté LGBTQI+, dimanche 16 août. En cause, ils réclament la suppression des marches des fiertés. 

Toujours plus virulents ! Des protestants homophobes ont manifesté contre la communauté LGBTQI+  à Varsovie, dimanche 16 août. La raison, ils exigent l’abolition des marches des fiertés dans le pays. Au cours de la mobilisation, ils ont brûlé des drapeaux arc-en-ciel pour montrer la force de leur revendication. 

Par cette “opposition ouverte à la révolution culturelle”, le président du parti d’extrême-droite, Krzysztof Bosak, souhaite effectuer son “devoir moral” pour stopper ça [les avancées LGBTQI+, ndlr]”. “Nous devons être mobilisés et stopper cette révolution. N’autorisons pas cette minorité à imposer leur politiquement correct.”, a-t-il fustigé. En début d’année, l’homme politique avait présenté sa candidature aux présidentielles polonaises, mais n’avait obtenu 6,78 % à l’issue du premier tour.

A lire aussi : La Pologne manifeste pour la libération d’une militante LGBTQI+

La manifestation intervient après une première descente dans la rue, il y a deux semaines. Les contestataires avaient comparé les droits LGBTQI+ au  nazisme et au communisme. De même, ils avaient également brûlé des drapeaux arc-en-ciel et mis en place une pétition pour abolir les marches des fiertés. Toutefois, le pays n’avait pas entendu leurs voix. 

Les activistes LGBTQI+ contre-attaquent 

En marge de la mobilisation d’extrême droite, des mouvements LGBTQI+ ont également manifesté dans les rues de la capitale polonaise. Respectivement séparés par les forces de polices, les deux groupes ont affirmé en force leurs revendications. “Pendant qu’ils crient leurs slogans de haine, un symbole du combat pour la liberté, l’égalité, l’amour et la démocratie est attendu.”, ont écrit les instigateurs de la campagne contre l’homophobie. Sur leurs bannières, nous pouvons notamment voir les inscriptions “Nous sommes le peuple” ou “l’homosexualité n’est pas un choix,  l’homophobie est un choix.”.

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE