drag & queer

Le premier marché drag & queer arrive à Paris

Un marché pour créatures, Drag & Queer, va se tenir à Paris, le 13 septembre. Lancé par Ghost Elektra, il proposera divers animations à destination de cette communauté. Nécessaire...
drag & queer
Crédit photo : Forenscis

Un marché pour créatures, Drag & Queer, va se tenir à Paris, le 13 septembre. Lancé par Ghost Elektra, il proposera divers animations à destination de cette communauté.

Nécessaire ! Le premier marché, drag & queer, va débarquer à Paris, le 13 septembre prochain. A l’initiative de la drag-queen internationale, Ghost Elektra, il proposera de nombreuses animations à destination de la communauté : ventes d’accessoires, tutos, etc. « On tient vraiment à donner de la visibilité aux drag-queens et aux personnes queers en général », a-t-elle souligné lors d’une interview pour Têtu. “C’est [aussi] un moyen de mettre en avant autant les artisans que les artistes.”. La manifestation aura lieu au petit bain (Paris, 13e arrondissement), de 12 à 22 heures, et est en accès libre et gratuit. 

A lire aussi : GHOST ELEKTRA, DRAG QUEEN « À L’ÂME SOMBRE ET AU SANG CHAUD », FAIT BOUGER LE MONDE ET LES NUITS LGBTQI+

Pour mettre en place son évènement, Ghost Elektra a repris le concept de Kinky Christmas Project, célèbre marché fetish à Berlin. “Je me suis demandé pourquoi on n’appliquait pas ça aux drag-queens.”, a-t-elle exprimé à Têtu. “Je me suis dit qu’il fallait mettre en lumière ces créateurs ainsi que les performeurs.” a poursuivi l’artiste. Aujourd’hui, grâce à son travail, un premier marché de cette ampleur peut aujourd’hui voir le jour en France. Incroyable ! 

Quel est le programme ?

En plus des stands, des drag-shows et une scène ouverte vont avoir lieu. Parmi les intervenants, nous pourrons notamment retrouver la gagnante de Drag Contest, Tweedy Peeve. Des artistes queers et drag qui animent la vie LGBTQI+ parisienne seront aussi à l’honneur.

Retrouvez également : PLEINS FEUX SUR … LA TECH NOIRE

Point culminant de l’événement, des débats autour des questions autour la communauté drag et LGBTQI+, parmi le plus actuel sur les personnes queer racisées. “Quand tu regardes les queens qui ont été dans le top 3 de RuPaul’s Drag Race, les queens noires sont celles qui sont le moins suivies sur Instagram, qui sont le moins bookées, qui sont le moins payées. C’est un racisme systémique qui touche le milieu du drag et il est nécessaire d’en parler. “, a fustigée Ghost Elektra pour Têtu. 

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE