Pologne : l’Eglise propose des cliniques de réorientation sexuelle pour les personnes LGBT

Les évêques de l’église catholique de Pologne se sont réunis la semaine dernière lors de la Conférence épiscopale. A la suite de trois jours de réunions, les évêques polonais...

Les évêques de l’église catholique de Pologne se sont réunis la semaine dernière lors de la Conférence épiscopale. A la suite de trois jours de réunions, les évêques polonais ont proposé un document de 27 pages concernant les différentes questions liées à la communauté LGBT.

Dans un premier temps, le document appelle à la tolérance envers les personnes LGBT polonaise, mais dans un second, il critique leurs revendications. Le texte promeut l’idée que le mouvement LGBT représente « une force morale et culturelle de transformation qui habitue la société à des comportements moralement répréhensibles jusqu’à récemment ». Toujours selon le texte, l’Église ne peut accepter d’accorder les mêmes droits et privilèges aux mariages hétéro et homosexuels, ou encore de laisser les couples homosexuels adopter des enfants. Les évêques polonais ont même songé à la création de “thérapie de conversion” à destination des personnes LGBT polonaises.

Le document stipule qu’en “vu des défis créés par l’idéologie de genre et les mouvements LGBT +, et surtout en gardant à l’esprit les difficultés, la souffrance et les blessures spirituelles vécues par ces personnes, il est nécessaire de créer des cliniques (avec l’aide de l’église ou au sein ses structures) pour aider les gens à retrouver leur santé sexuelle et leur orientation sexuelle naturelle ». Le corps médical polonais déplore ces « thérapies de conversion » considérées comme dangereuses et même interdites dans de nombreux pays. Le document reconnaît tout de même que ces propositions sont « en contradiction avec les positions dites scientifiques et le soi-disant ‘politiquement-correct ».

Les évêques polonais semblent donc déterminés à poursuivre dans leur doctrine, si l’on en croit les mots suivants : “une sexualité différente n’est pas un fait irrévocable, mais un symptôme de blessures à différents niveaux de leur personnalité ».

Une communauté LGBT polonaise mise à rude épreuve

Le document rédigé par les évêques est le dernier coup en date porté à la communauté LGBT polonaise. Le gouvernement ainsi que l’église catholique polonaise sont encore très influentes dans le pays, si bien que les couples homosexuels ne sont pas reconnus en Pologne. Il faut savoir qu’un tiers de la Pologne s’est autoproclamé « zone sans LGBT », refusant de fournir une aide financière aux ONG œuvrant pour l’égalité des droits. Des prises de positions qui exaspèrent la communauté LGBT polonaise, qui descend régulièrement dans les rues de Varsovie pour faire part de son mécontentement, sans grand succès.

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE