Stéphane Sauvé

STÉPHANE SAUVÉ, INITIATEUR DE LA MAISON DE LA DIVERSITÉ

...
Stéphane Sauvé

Depuis trois ans, Stéphane Sauvé s’implique dans la cause des séniors LGBTQI+ aux côtés des Audacieux et les Audacieuses. L’activiste s’est ainsi mobilisé autour du bien vieillir, du lien social et de la sensibilisation à la gérontologie. De ces trois missions, l’idée d’un projet d’habitat est née, “Maison de la diversité”. La création d’une maison-test va commencer en janvier 2021, une ouverture va se faire début 2022, en région parisienne ou niçoise. A cette occasion, Stéphane Sauvé revient sur la genèse du projet. 

Comment est né le projet de “Maison de la diversité”, Stéphane Sauvé ? 

Le fondement du projet est basé sur un constat : l’isolement social renforcé des seniors LGBT. En dépit de l’évolution positive des droits des personnes LGBT et des mentalités, beaucoup de seniors LGBT expriment leur appréhension à vieillir dans des environnements hétérocentrés, mais aussi la peur d’être jugés et de devoir sans cesse répondre à des questions inappropriées. Beaucoup décident de se rendre invisibles ou de retourner dans le placard. C’est pourquoi j’ai eu envie de faire quelque chose pour notre communauté ! J’ai fondé l’association et le projet pour répondre à cette problématique. 

La Maison de la Diversité est un lieu et un mode de vie choisis, destiné principalement aux seniors LGBT autonomes ou en perte d’autonomie relative, ancré au cœur de la cité, ouvert à la vie de quartier, dans un environnement sécurisant, exempt de LGBTI-phobies, dans lequel le public LGBT senior n’a plus peur d’être jugé, discriminé ou stigmatisé par son orientation sexuelle ou son identité de genre. 

Concrètement, comment préparez-vous la maison de la diversité ? 

L’association propose des ateliers de co-création et des apéro-débats, durant lesquels des spécialistes interviennent sur les sujets de l’habitat, de la vieillesse et LGBTQI+. Les Audacieux et les Audacieuses se nourrissent alors des apports théoriques pour réfléchir au projet de “Maison de la Diversité”. 

lls vont par exemple s’épancher sur des questions comme : Comment on fait pour se recruter, se choisir et vivre dans la maison de la diversité ? J’ai également réalisé un Benchmark de ce qui s’est fait en Europe, pas forcément sur la thématique LGBT, mais sur celle de l’habitat participatif pour les seniors. 

Et, sur le terrain ? 

Nous avons organisé été lauréats de plusieurs concours dans l’écosystème de l’ESS (Economie Sociale et Solidaire). Nous avons rencontré beaucoup de personnes. De mon côté, j’ai sélectionné des start-up dans les incubateurs, comme Ticket For Change ou Antropia. 

A lire aussi : BIEN VIEILLIR LGBT : LES INFOS PRATIQUES

Récemment, nous avons été lauréat de programme « Appel à solutions » coordonné par Ashoka. Tous les accompagnements nous ont permis de nous structurer et de nouer des partenariats (Fondation des Petits Frères des Pauvres, mister b&b, CNAV, DILCRAH, Malakoff Humanis, Klesia, …) 

Aujourd’hui, où en êtes vous ? 

Nous avons signé un partenariat avec Les Petits Frères des Pauvres. La fondation a budgété une enveloppe de cinq millions d’euros pour acheter la première maison de la diversité.

 L’idée est maintenant d’avoir une première maison-test. Ensuite, on créera d’autres maisons un peu partout en France. 

Retrouvez la suite de l’interview avec Stéphane Sauvé dans le nouveau numéro de Garçon Magazine.

Avatar

FERMER
FERMER