PAINT, le média qui traite de tous les sujets

PAINT est né du souhait d’un frère et d’une sœur, Aline et Cédric, de donner la parole aux personnes LGBTQIA. Au fil des contenus diffusés, les deux militants véhiculent...
PAINT

PAINT est né du souhait d’un frère et d’une sœur, Aline et Cédric, de donner la parole aux personnes LGBTQIA. Au fil des contenus diffusés, les deux militants véhiculent des messages d’amour, de respect, de partage et de tolérance. Aujourd’hui, grâce à leurs histoires, ils ont pu mettre en lumière beaucoup de sujets : non-binarité, migrants LGBTQIA, pansexualité, etc. Aline et Cédric se confient pour Garçon Magazine. 

Dans quelles circonstances avez-vous lancé PAINT ? 

Etre jumeaux et assumer pleinement notre homosexualité est un beau message pour les personnes qui souffrent encore de leur sexualité. Il fallait donc qu’on fasse quelque chose ensemble. On s’est appelé un soir et on s’est rendu compte qu’il y avait beaucoup de travail à faire sur la visibilité LGBTQIA. En France, comme en Europe, des milliers de personnes LGBT+ ont une histoire et des expériences à raconter, à partager. 

Les contenus de Paint semblent couvrir une grande partie du spectre LGBTQIA. En quoi est-ce important pour vous ? 

Une des forces de la communauté LGBTQIA, c’est sa diversité, et c’est justement celle-ci qu’on voulait mettre en avant. Il nous paraissait donc évident de diversifier et de toucher à pleins de sujets différents : transidentité, asexualité, non-binarité, dépression chez les jeunes, la sexualité en banlieue, etc.

A lire aussi : Le gouvernement va présenter son plan pour les LGBTQI+

Aujourd’hui, il y a de nombreux sujets LGBTQIA qui n’ont toujours pas été traités par les médias, à tel point qu’on pourrait penser qu’ils n’existent pas ou qu’ils n’ont aucune importance, alors que c’est tout le contraire. 

Maîtrisez-vous la totalité de vos sujets ou apprenez-vous des choses en les réalisant ? 

Ce que nous aimons avec PAINT c’est que nous-même nous apprenons énormément des histoires et des témoignages de chacun. Nous passons beaucoup de temps à rechercher les thèmes, à poser des questions aux concerné.es, et à approfondir tous les sujets le plus possible. C’est extrêmement enrichissant et on est très reconnaissant envers toutes les personnes qui s’ouvrent à nous et nous font confiance avec leurs histoires. 

En ce sens, jugez-vous que tes vidéos reflètent toute la diversité de la communauté LGBTQIA ? 

Depuis le premier jour nous avons toujours eu comme objectif de représenter la communauté LGBTQI+ de la façon la plus égale possible. Refléter toute la diversité de la communauté, c’est l’essence même de nos vidéos. 

Retrouvez la suite de l’entretien sur PAINT dans le nouveau numéro de Garçon Magazine.

Vous aimerez aussi :

FERMER
CLOSE