Enquête AJL

Enquête AJL : M6 défend l’émission Les Grosses Têtes

...
Enquête AJL

M6 a défendu l’émission Les Grosses Têtes, mercredi 9 décembre. Cette prise de position intervient un jour après la publication de l’enquête de l’AJL.

En aucun cas discriminante ! Le groupe M6, qui possède les droits des Grosses Têtes, a défendu les animateurs de l’émission, mercredi 9 décembre. Cette prise de position fait suite à la publication d’une enquête de l’AJL.  « Depuis 43 ans, les ‘Grosses Têtes’ c’est de la bonne humeur, de l’humour et des sociétaires différents représentant toute la diversité de notre société. C’est tout cela qui en fait l’une des plus belles audiences de la radio. », a tweeté Nicolas de Tavernost, patron du groupe M6. Afin d’éclaircir la situation, le CSA va regarder de près l’enquête de l’association LGBTQI+ dans les prochains jours. En cause, le président de l’institution audiovisuelle, Roch-Olivier Maistre, considère la publication comme importante dans la lutte contre les discriminations. 

A lire aussi : L’AJL DÉNONCE UNE BANALISATION DES PRÉJUGÉS DANS “LES GROSSES TÊTES”

Dans son enquête-média, l’AJL a dénoncé les propos à caractère LGBTphobes à répétition dans Les Grosses Têtes. L’association y a notamment pointé “une hypersexualisation” de la communauté au sein de l’émission, en particulier concernant les gays. “Comment, ensuite faire comprendre à ses collègues de travail ou ses camarades de lycée que ces attitudes et ces mots peuvent être blessants, stigmatisants ? Comment, dans un dîner de famille, ne pas passer pour un·e rabat-joie coincé·e lorsque l’on ne rit pas à la trentième blague de tonton Michel sur nos fesses et ce qu’on en fait ?”, fustige l’AJL. “Une fois encore, Les « Grosses têtes » rigolent et nous payons les pots cassés.” , déplore-t-elle.

Les (anciens) animateurs montent au créneau

Le même jour, Christine Bravo, visée dans l’enquête-média, a répondu directement à l’AJL  « Mes choux je soutiens depuis toujours vos batailles légitimes ! En 1981, je militais à Act Up. J’ai balancé du sang dans la cathédrale Notre-Dame pour dénoncer l’attitude du clergé contre les capotes en plein sida.”, a déclaré l’animatrice. “Les Grosses Têtes, comme Charlie Hebdo, c’est caricatural ! », a-t-elle poursuivi en guise de défense. 

Découvrez également : TÊTU FÊTE SON ANNIVERSAIRE DANS SON DERNIER NUMÉRO

De son côté, Marc-Olivier Fogiel, ancien animateur chez RTL et actuel patron de BFMTV ouvertement gay, a apporté son soutien aux animateurs. « Bravo à Laurent Ruquier : savoir rire de tout et de tout le monde… ça fait du bien. Certains sont tombés sur la tête. », a-t-il estimé à l’adresse de l’association LGBT. Enfin, certains lecteurs de Garçon Magazine ont également défendu la légitimité d’une émission, qui ne fait qu’aborder les clichés avec humour et sans arrière-pensée .

Avatar

FERMER
CLOSE