Suisse : le parlement dit oui au mariage pour tous

...
Crédit photo : Pexels

Le parlement suisse a approuvé, vendredi 18 décembre, le projet de loi autorisant le mariage pour les couples homosexuels. Cette décision -intervenant longtemps après de nombreux autres pays d’Europe occidentale- est une réelle victoire pour le pays.

Après le Conseil national, le Conseil des États vient d’approuver ce projet de loi sur le mariage pour tous. Les Suisses devraient toutefois avoir le dernier mot, car le parti de l’Union démocratique fédérale -UDF, une petite formation qui défend des valeurs chrétiennes- a déjà annoncé qu’il lancerait un référendum. Le mariage civil pour tous a pour l’instant été adopté par les deux chambres du parlement, après plusieurs années de procédure. Le projet initial avait été déposé par le Groupe vert’libéral en 2013. Le texte adopté permettra aux homosexuels et aux lesbiennes de s’unir. L’un des points les plus controversés dans le pays est l’accès à la PMA pour les couples de femmes. Cette réforme fera néanmoins bel et bien parti du texte adopté par le Parlement suisse. Ces femmes seront désormais automatiquement reconnues comme mères de l’enfant, à condition qu’elles aient eu recours à une banque de sperme en Suisse. Jusqu’à présent, les couples homosexuels pouvaient contracter des « partenariats enregistrés » mais ces derniers ne leur donnaient pas les mêmes droits qu’un mariage.

Faut-il avoir peur du référendum ?

L’association suisse Famille Arc-en-ciel, fondée en 2010 pour défendre les intérêts des familles homoparentales, a déclaré qu’elle « se prépare au référendum annoncé » par l’UDF. « Si les opposant-e-s lancent un référendum, nous sommes prêt-e-s », a annoncé Matthias Erhardt, vice-président du comité national créé en vue du référendum. « Nous avons 82% de la population derrière nous et grâce à la force mobilisatrice de la communauté LGBT, de nos organisations partenaires et des partis politiques qui nous soutiennent, nous allons pouvoir augmenter davantage l’acceptation des personnes LGBT dans la société grâce à cette campagne de votation », a-t-il aussi confié. Le Comité national sur le mariage pour tous avait, lui, déclaré : « Aujourd’hui est un jour historique pour la communauté LGBT et ses amis ! Le parlement suisse a confirmé aujourd’hui que les familles arc-en-ciel et les couples homosexuels méritent les mêmes droits que les familles hétérosexuelles », selon l’AFP. «  Bien que ce soit déjà une évidence pour beaucoup en Suisse, la victoire d’aujourd’hui est un incroyable pas en avant pour notre pays et tous ceux qui en bénéficient directement ou indirectement touchés« , conclue-t-il.

Facilitation des changements d’état-civil

Le 16 décembre dernier, le Conseil national s’est rallié -par 124 voix contre 47- à la proposition des États, selon 360.ch. C’est donc officiel : le changement de sexe et de prénom facilité sera autorisé en Suisse, sur simple déclaration auprès des bureaux d’état-civil communaux. Pour les mineurs, la démarche sera possible sans accord du représentant légal dès leurs 16 ans. Les associations LGBTQ+ suisses plaidaient pour une autodétermination à tout âge, dans le but d’éviter des conflits familiaux potentiellement destructeurs. La gauche a finalement lâché du lest, afin de « sécuriser les acquis ». Cette mesure prévoit que les personnes transgenres et intersexes n’auront plus à subir d’examens médicaux, ni d’entreprendre une procédure judiciaire ou administrative pour faire reconnaître leur identité. De plus, leurs liens matrimoniaux seront, le cas échéant, préservés.

FERMER
FERMER