Une AMAP féministe transpédégouine dans l’Yonne

...

Dans la région de l’Yonne est né en 2010 une AMAP un peu particulière. L’AMAP féministe Transpédégouine ne ressemble en rien à celles que l’on connaît déjà. Celle-ci s’impose comme une association militante, désireuse de soutenir les agriculteurs transsexuels, gays, lesbiennes et bis dans l’Yonne. Cette AMAP met à disposition des bons produits frais et de saison mais surtout locaux, et ce à des prix abordables. 

Une AMAP est une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne. Ce type d’association naît de la rencontre entre les consommateurs et les paysans. Ces derniers mettent à disposition des produits frais dans un panier, qui sera ensuite récupéré par le consommateur. Depuis quelques années maintenant, la tendance est au bio ! Nombreux sont ceux qui ont déjà franchis le cap et ont rejoints une AMAP. Les consommateurs semblent de plus en plus désireux de consommer des produits frais, de saison, bios et diversifiés. Cette pratique permet également de retrouver un lien avec la nature et les produits issus de l’agriculture bio. Mais les AMAP ont également pour but de réaliser une action citoyenne inédite, visant à soutenir directement un agriculteur de sa région. Ceci a également pour conséquence d’augmenter considérablement les liens entre ville et campagne.

A lire aussi :  FLORENCE WAXIN : L’ALIMENTATION, UN SUJET SENSIBLE

L’AMAP peut parfois même vous permettre de découvrir de nouveaux produits que vous n’aurez pas achetés en grande surface. L’adhérent aura alors l’occasion de goûter à des aliments n’ayant pas parcouru des centaines de kilomètres, avec moins d’emballages, donc issus d’une agriculture bénéfique pour la biodiversité. À l’instar de la grande distribution, les consommateurs en AMAP accordent moins d’importance à la standardisation des aliments, et consomment tout ce qui est produit par l’agriculteur. Ces produits peuvent être aussi bien des fruits, des légumes, des œufs, du fromage que de la viande. La variété des produits proposés est importante puisqu’elle permet aux adhérents de l’AMAP d’adopter une alimentation diverse et de bonne qualité. Ce principe, en plus d’être très valorisant pour le paysan, permet de lutter contre la pollution et l’agriculture industrielle. De plus, cette pratique favorise considérablement une gestion responsable et partagée de biens communs. 

Un engagement responsable

Les personnes adhérentes à une AMAP sont généralement à la recherche d’aliments sains et de produits respectueux de la biodiversité. Le lieu de distribution varie en fonction des disponibilités du paysan ou de la région. Il peut donc aussi bien se tenir dans la ferme de l’agriculteur, que dans un lieu partenaire situé en ville. Concernant le prix du panier, celui-ci est fixé de manière juste, aussi bien pour le paysan que pour le client. Ce prix fixe permet à l’agriculteur de couvrir ses frais de production, tout en restant abordable pour le consommateur. Le bon point des AMAP, c’est qu’elles permettent de favoriser le dialogue social entre ville et campagne.

Découvrez la suite de l’article sur l’AMAP dans le nouveau numéro de Garçon Magazine.

FERMER
FERMER