Covid-19 : un rabbin lance une théorie anti-gay

...
Covid-19
Crédit photo : Capture d’écran YouTube

Un rabbin Israelite, Daniel Asor, a crié au complot face au vaccin contre la covid-19, en fin de semaine dernière. En cause, l’homme religieux clame que l’acte médical rend gay.

Toujours plus virulent ! Sur YouTube, un rabbin, Daniel Asor, a appelé ses fidèles à ne pas se faire vacciner contre la Covid-19. Pour appuyer sa position, l’homme religieux a déclaré que l’acte médical rend gay. “Tout vaccin réalisé par un substrat fœtal, et nous en avons la preuve, provoque des tendances opposées. Le vaccin que vous prenez contre le corona est aussi à partir d’un substrat fœtal, et ici aussi, il peut provoquer des tendances opposées. Ce sont des substances prises d’embryons qui ont été délibérément avortés … ou tués et dont certains de leurs composants ont été prélevés.”, a-t-il ainsi justifié.

A lire aussi : Gabriel Attal reçoit une lettre de menaces

Le rabbin Daniel Asor n’est pas un étranger des théories du complot. Depuis sa prise de fonctions, il s’est toujours opposé aux vaccins, jugeant que ces derniers entrainaient des tendances homosexuelles. Outre ses positions problématiques sur la science, l’homme religieux se pose en fervent défenseur des thérapies de conversion sur les enfants. En cause, il révèle dans certains de ses textes que la jeunesse a des comportements souvent déviants dans leur appréciation au genre et à la sexualité. S’échappant de temps à autre de ses positions anti-gay, il soutient également les positions de ses pairs, qui dénoncent le pouvoir des groupes pharmaceutiques et l’OMS. Pour lui, ces grandes entreprises sont des criminelles et participent à l’établissement “d’un nouvel ordre mondial”. Incroyable !

La communauté LGBTQI+ monte au créneau

Des organisations LGBTQI+ religieuses ont rapidement réagi à la prise de parole de Daniel Asor. Nombreuses d’entre elles ont mis en dérision l’homme religieux. “Nous nous préparons actuellement à recevoir tous les nouveaux membres de la communauté. Lorsque tout le peuple d’Israël sera vacciné, nous reprendrons nos activités sociales dans tout le pays.”, a notamment déclaré Shai Bramson, président de la religious gay society. De son côté, le collectif Havruta, qui prône la tolérance et l’acceptation des minorités, y voit un parfait moyen d’accueillir les croyant.e.s, lassées par ces paroles d’un autre temps. 

Avatar

FERMER
FERMER