Queerscreen

Queerscreen : cinq nouveautés à découvrir (bientôt)

...
Queerscreen

Utopie, Strella, ça parle d’amour… Découvrez les nouveautés en ligne et à paraître sur Queerscreen, plateforme VOD LGBTQI+ et militante.

Queerscreen film n°1 : Utopie

Signé Scud, Utopie retrace la tumultueuse relation entre un étudiant et son professeur de philosophie. De l’ouverture des portes vers des fantasmes jamais ressentis, une véritable attraction va naître entre les deux hommes, faite de rapports sexuels torrides et enflammés. Un amour d’un tout autre genre va-t-il en découler ? Dans une fibre sexy et esthétique, Utopie est une parfaite illustration de la sexualité gay extravertie, libérée et libertaire. A son point culminant, il en devient la référence d’un pan de la culture homo-érotique de l’Asie méconnu en Occident. Magnifique !

Strella

A peine sorti de prison, un père de famille n’a qu’une idée : reconstruire la vie qu’il a perdu pendant son incarcération. Alors qu’il part à la recherche de son fils perdu de vue, il va rencontrer une artiste de cabaret transgenre sur sa route. Une amitié nouvelle et toute particulière va naître entre les deux personnes. Une romance va-t-elle pouvoir avoir lieu ? Pépite du cinéaste grec Panos Koutras, Strella se réapproprie à la sauce contemporaine, comme le résume bien Les Inrocks, les ressorts de la mythologie et de la tragédie grecques que nous convie le réalisateur”. A son point culminant, il plante le décor de sujets forts, à savoir la “problématique œdipienne, théâtre cathartique, chœur des amis, sexualité dans tous ses états”.

Queerscreen film n°3 : Ca parle d’amour

Sous le signe d’une autobiographie intimiste, Ça parle d’amour fait état d’une expérience amoureuse inédite. Pendant un an, un jeune réalisateur, Joseph Truflandier, filme les péripéties de sa vie. Son objectif devient progressivement clair : tomber amoureux d’un garçon. Y arrivera-t-il ? Sincère et fougueux, Ça parle d’amour “explore les relations humaines avec finesse et espièglerie”. Une trame exquise qui nous prend jusqu’à la plus profonde parcelle du cœur, allant jusqu’à toucher le jury du festival Chéries Chéris. Sublime !

A lire aussi : Queerscreen : cinq films de voyage à découvrir

Le dernier hétéro sur Terre

“Un coup d’un soir … qui a duré 12 ans !”. En ces mots forts et d’une longue temporalité, le dernier hétéro retrace le destin tumultueux de Louis et de Cooper. En plein enterrement de vie de garçon de Cooper, Louis va avouer ses sentiments à son ami. De fil en aiguille, les deux hommes vont passer la plus torride soirée de leur vie. Dès lors, ils vont se retrouver chaque année le même soir, à la même heure et dans la même chambre pour s’adonner à leurs plaisirs. De ces expériences, Louis va-t-il réussir à faire passer son ami de l’autre bord ? Distribué par Optimale, Le dernier hétéro sur Terre est une parfaite illustration de l’arrêt momentané dans le temps pour permettre à deux hommes de jouir ensemble. Intense !

Queerscreen série n°1 : Tout ce que j’aime

Distribuée par Optimale, la série espagnole Tout ce que j’aime suit la vie d’un jeune homme fraîchement trentenaire qui découvre son homosexualité sur le tard. Dans l’acceptation de son orientation sexuelle, il va rencontrer une kyrielle d’hommes sur sa route, tous aussi beaux et torrides les uns que les autres. Mais, l’une de ces personnes va-t-elle être la bonne ? Une pépite feel-good et anti-déprime post-confinement. Magnifique ! 

Plus d’infos :

Découvrez les films sur Queerscreen, le Netflix LGBTQI+ et militant, pour 6,99 euros/mois.

Avatar

FERMER
FERMER