Propos LGBTphobes

Propos LGBTphobes : Renew Europe expulse un député lituanien

...
Propos LGBTphobes
Crédit photo : Parlement Européen/Domaine Public

Le parti Renew Europe a démis un député lituanien, Viktor Uspaskich, de ses fonctions, mercredi 20 janvier. La décision après que l’élu ait tenu des propos LGBTphobes, une semaine plus tôt.

Belle justice ! En Europe, le parti Renew (Renaissance) a expulsé un député lituanien pour ses propos LGBTphobes, mercredi 20 janvier. La décision fait suite à un vote presque unanime de la formation politique, pour sanctionner cette prise de parole controversée. « En tant que famille politique, nous sommes profondément engagés dans la sauvegarde et le développement des droits des personnes LGBTI+. Les propos de M. Uspaskich sont incompatibles avec les valeurs qui nous sont chères et qui le placent en dehors de notre famille« , a notamment pointé le communiqué. A ce titre, l’expulsion prend effet immédiatement.

A lire aussi : Loi bioéthique : le Sénat envisage le retrait de la PMA

Le 10 janvier dernier, l’eurodéputé lituanien, Viktor Uspaskich, a critiqué l’engagement des pays membres de l’union européenne en faveur des minorités sexuelles. “Dans la plupart des pays européens, vous ne pouvez même pas dire que votre orientation sexuelle est normale. Je ne voudrais pas que mes lives sur Facebook, que les émissions de télévision soient commentées par des pédés. Je parle des pédés, des pervers. (…) ceux qui fourrent leur bite sous des jupes, qui vont dans les rues pour crier et manifester, ce sont des pédés, des pervers. Ils ne devraient pas être tolérés.”, a exprimé l’eurodéputé lituanien.

L’homme politique s’excuse (à peine)

Suivant son expulsion du parti Renew Europe, le politicien Viktor Uspaskich a quelque peu présenté ses excuses. L’élu a notamment avancé la mauvaise utilisation du lituanien qui n’est pas sa langue maternelle, l’ayant amené à faire des erreurs. « Peut-être que mes propos étaient trop grossiers. [Mais], je n’avais pas pour intention de viser les gay, les lesbiennes, ou d’autres personnes de la communauté LGBT« , a-t-il exprimé, pour tenter de se justifier. Des excuses qui semblent peu légitimes puisque l’ancien membre de Renew Europe a conversé sa prise de parole vidéo sur son compte Facebook. Incroyable ! 

Avatar

FERMER
FERMER