Deux

“Deux” va représenter la France aux Oscars 2021

...

Deux va représenter la France aux Oscars 2021, selon une annonce de l’événement, mercredi 3 février. Une surprise alors que le film a fait face aux mastodontes du cinéma, Eté 85 de François Ozon et ADN de Maïwenn. 

Deux
Crédit photo : Sophie Dulac

Inattendu ! L’équipe des Oscars a annoncé que Deux va représenter la France pour la prochaine édition, mercredi 3 février. L’annonce a beaucoup surpris, à commencer par le réalisateur du film lui-même, Filippo Meneghetti. “Je pense que tout le monde peut s’identifier au combat des deux personnages (…) particulièrement quand on est adolescent. C’est ce qu’on vit : “ Qui vais-je devenir ? Quels sont mes choix ? ” Le film parle de ça et je pense que ça parle aux gens de différents horizons.”, a déclaré le réalisateur à l’AFP. En conséquence, l’atout du réalisateur réside dans le fait de toucher un large public. 

Un divin regard sur le lesbianisme

Deux relate la romance entre deux femmes retraitées, Nina (Barbara Sukowa) et Madeleine (Martine Chevallier), en marge de la société. Pourtant, cette relation secrète et passionnée va vite les ronger, l’une d’elles voulant la dévoiler au grand jour. Mais, l’AVC de Madeleine, devenue mutique et paralysée, va éloigner encore plus le couple de leur entourage lorsque les deux femmes s’installent à Rome. Ce qui était une passion ardente va vite redevenir une simple relation entre voisines. Quelles vont en être les conséquences ? Alliant savamment l’intime et le thriller, Filippo Meneghetti propose là une divine « œuvre sur l’autocensure, sur l’exclusion, et sur la façon dont on façonne le regard que nous portons sur nous-mêmes”.

A lire aussi : Bande-annonce : Boys on Film 21, deux heures de courts-métrages gays

Écrit au cours des revendications en faveur du mariage pour tou.te.s, Deux prend alors tout son sens, ce qui fait du film une arme politique de taille contre la pression ambiante de la société et des familles. “Il y a des milliers de personnes qui s’embêtent à prendre le car pour venir à Paris un dimanche rien que pour dire aux gens qu’ils ne peuvent pas épouser d’autres personnes (du même sexe, ndlr)”, confie à l’époque le cinéaste. A sa présentation au festival Chéries Chéris, puis lors de sa sortie en salles, les publics français et étranger, mais aussi les critiques, ont été admiratifs.ves de ce film d’un genre nouveau. [Ils} ont très bien réagi dans différents pays, à différents âges. Nous avons reçu des prix décernés par des jurys d’étudiants alors que le film parle de deux femmes âgées (…) Je pense qu’il a quelque chose d’un peu universel.”, précise-t-il.  Espérons que le jury des oscars sera tout aussi touché.

Avatar

FERMER
CLOSE