Joe Biden

Joe Biden maintient sa politique inclusive dans le sport

...

Joe Biden a rappelé son engagement plein et entier en faveur de l’inclusion des personnes trans dans le sport, mardi 9 février. Cette prise de parole intervient alors des voix émergent à l’encontre de ce projet de loi.

Joe Biden

Pour l’équité ! Pendant une conférence médias, l’attaché de presse, Jen Psaki, a rappelé, l’engagement ferme de Joe Biden à inclure les personnes trans dans le sport, mardi 9 février. Ce rappel fait suite à l’interpellation directe d’une journaliste de la radio Fox News. “Quel message aurait la Maison Blanche pour les jeunes filles trans et cis qui pourraient arrêter de s’affronter à cause des affaires et préoccupations des parents ? L’administration a-t-elle des directives pour les écoles afin de traiter des litiges sur les compétitions entre filles cis et trans ?”, a-t-elle demandé. “Je dirais juste que le Président Biden croit que les droits trans sont des droits humains. C’est pourquoi il a signé ce décret exécutif.”, a déclaré l’attachée de presse. “En termes de déterminations des universités et écoles, je m’en remets clairement à eux.”, a-t-elle poursuivie. 

A lire aussi : Joe Biden va porter les questions LGBT+ à l’étranger

Cette prise de parole intervient alors que de nombreuses voix s’élèvent contre ce décret, majoritairement issues de la classe politique. En tête, la femme politique Nikki Haley a exprimé ses craintes sur ce dispositif dans une tribune. Pour appuyer sa position, elle a notamment pointé les inégalités dans les performances sur la base des caractéristiques biologiques, n’hésitant pas à mégenrer les femmes trans. “Le Président Biden est le dernier homme à tromper, ce qui est étrange venant de quelqu’un qui défend les femmes.”, a-t-elle clamé, s’adressant directement au leader politique. “C’est une attaque aux droits des femmes [cis, ndlr].”, a poursuivi la femme politique. A son point culminant, Nikki Haley a relayé l’histoire d’une jeune fille cisgenre pour légitimer ses dires. Misère !

Des avancées déjà établies ou à venir

Depuis le début de son mandat présidentiel, Joe Biden a adopté un certain nombre de mesures en faveur des minorités trans. Le 25 janvier dernier, le 46e Président des Etats-Unis a signé un décret visant à lever l’interdiction des personnes trans dans l’armée. “Le Président Biden croit que l’identité de genre ne devrait pas être une barrière au service militaire. La force de l’Amérique se trouve dans sa diversité.”, a-t-on pu lire dans un communiqué de la Maison Blanche. “Autoriser tous les Américain.e.s à servir le pays est bénéfique pour l’armée. D’autant que l’inclusion est la force la plus efficace.”, a encore précisé ce dernier, mettant en avant l’importance de reconnaître les qualités et compétences de chacun.e. 

Découvrez également : Un documentaire explore la transidentité à l’ère Trump

Dans un mémorandum présidentiel, Joe Biden a également clamé son ambition de prendre en charge les questions LGBTQI+ à l’étranger. “Tous les êtres humains doivent être traités avec respect et dignité et doivent pouvoir vivre sans avoir peur, peu importe qui ils sont et qui ils aiment.”, a-t-il confié. Autour d’un plan d’action fort, le leader politique des Etats-Unis va ainsi “renforcer encore l’attention sur ces questions” d’ici à 180 jours, en nommant un émissaire spécial. “Notre maître-mot, c’est toujours d’écouter les militants sur le terrain et de travailler avec eux sur ces sujets pour avoir leur avis sur comment avancer.”, a déclaré un haut responsable de l’État à l’AFP, précisant par-là la mise en place d’un plan étape par étape. 

Joe Biden

FERMER
FERMER