Santé communautaire, les assoces en première ligne !

...

En plein contexte de pandémie, les associations en santé communautaire sont, plus que tout, mobilisées pour aider les personnes LGBTQI+. Quelles sont-elles ? Que font-elles ? Comment interviennent-elles ? Garçon Magazine vous dévoile une liste non-exhaustive des organisations françaises qui s’impliquent dans la santé communautaire. 

Santé communautaire association n°1 – AIDES :

Santé communautaire

Depuis sa création en 1984, l’association prévient et accompagne la communauté LGBTQI+ et les acteurs de la santé sur les IST : VIH/SIDA, Hépatites, etc. Elle met ainsi en place de nombreuses campagnes pour sensibiliser sur un sujet encore peu concernant aujourd’hui : #poucetoilesida, #fetelamour #prep4love, etc. Conséquence de cela, AIDES a pu réaliser plus de 32 000 tests de dépistage au VIH et distribuer près d’un million de préservatifs. 

www.aides.org

Fb : @aides 

Insta : @assoaides

Santé communautaire association n°2 – SIDACTION :

Depuis 1994, l’organisation française et à portée internationale ne cesse de se mobiliser pour lutter contre le VIH/SIDA. Chaque année, elle lance sa campagne pour récolter des dons. En cause, 45 euros permet à une personne vivant avec le VIH de pouvoir retrouver un logement quand 130 euros financent une journée de travail pour un doctorant. Tout cela dans le but de pérenniser ses actions. Jusqu’à présent, l’association a pu réaliser 33 projets de recherche et soutenir les travaux de 43 chercheurs grâce aux dons. Enfin, 34 programmes ont été mis en place dans les pays défavorisés. 

www.sidaction.org

Fb : @Sidaction

Insta : @sidaction 

A lire aussi : IST, manuel-type des infections

Santé communautaire association n°3 – ARAP-RUBIS :

Santé communautaire

Basé à Nîmes, l’association communautaire prend en charge le volet de la santé pour suivre les personnes issues du milieu prostitutionnel. En conséquence, elle va engager des actions pour prévenir des IST, sensibiliser et servir d’intermédiaire dans l’accès au dépistage et aux soins. Parallèlement, l’organisation peut réaliser des tests rapides à orientation diagnostic (TROD) sur le VIH et le VHC. En conséquence, elle met en place une permanence médico-sociale tous les jeudis de 15 à 18 heures, même en temps de reconfinement.

www.arap-rubis.org

Fb : @ARAP-Rubis

Découvrez d’autres associations comme celles-ci dans le nouveau numéro de Garçon Magazine.

Avatar

FERMER
CLOSE