Le Nigeria réagit à l’ingérence de Joe Biden

...

Le Nigeria a pris position contre l’ingérence de Joe Biden, mercredi 10 février. Cette opposition intervient alors le président des Etats-Unis va lancer une politique internationale de lutte contre les discriminations à caractère LGBTphobe.

Nigeria

Claire opposition ! Dans une interview pour Sahara Reporters, mercredi 10 février, un ministre du Nigeria, Emmah Isong, a réagi à l’ingérence de Joe Biden. “Le Nigeria est une nation indépendante et non sous l’influence des Etats-Unis. Nous avons le droit d’être anti-gay.”, a martelé l’homme politique. En réponse aux sanctions que le président Joe Biden envisagent, que l’élu interprète encore à l’état de rumeurs, il a répondu que le Nigéria peut en faire de même. A son point culminante, Emmah Isong a invité à prouver par les actes la volonté du président nord-américain à rendre le monde gay-friendly. “S’il veut que le Nigéria soit pro-gay, il devrait venir et se marier avec un homme d’ici pour que nous sachions à quel point il est sérieux.”, a-t-il ajouté, dans une certaine dérision.

A lire aussi : Joe Biden va porter les questions LGBT+ à l’étranger

Cette prise de parole controversée intervient alors que Joe Biden a émis un mémorandum présidentiel, début février. “Tous les êtres humains doivent être traités avec respect et dignité et doivent pouvoir vivre sans avoir peur, peu importe qui ils sont et qui ils aiment.”, a-t-il confié. Dans un plan d’action fort, le leader politique des Etats-Unis va ainsi “renforcer encore l’attention sur ces questions” d’ici à 180 jours, en nommant un émissaire spécial. “Notre maître-mot, c’est toujours d’écouter les militants sur le terrain et de travailler avec eux sur ces sujets pour avoir leur avis sur comment avancer.”, a déclaré un haut responsable de l’État à l’AFP, précisant par-là la mise en place d’un plan étape par étape. 

Joe Biden

Un pays très homophobe

Le Nigeria a toujours été méfiant à l’encontre de la communauté LGBTQI+. Sur les discriminations à caractère LGBTphobe, le pays coche encore aujourd’hui toutes les cases. En cause, il interdit le mariage pour tous, pénalise l’homosexualité, valorise les discriminations ou encore ne reconnait pas les unions pas les unions entre personnes de même sexe. 

Découvrez également : Un ancien élu nigérian réagit au coming-out de son fils

Avec sa prise de parole, Emmah Isong valide la politique anti-LGBTQI+ du pays. Se basant sur la religion, il a notamment clamé que le seul modèle conjugal possible réside dans l’image biblique, à savoir celui du couple Adam et Eve et non Adam et Steve. Toutefois, l’élu a avancé que les autorités ne s’acharnent à aucun moment contre les minorités sexuelles. “Aucun policier, officier administratif et citoyen n’a été dans leurs maisons pour s’opposer à leurs modes de vie, pas même les chrétiens et les musulmans.”, a-t-il souligné. 

Avatar

FERMER
FERMER