Nicolas et Alban

Nicolas et Alban, une famille d’accueil pour les seniors

...

Depuis cinq ans, Nicolas et Alban aident des séniors, indépendamment de leur orientation sexuelle et identité de genre. Pour cela, le couple les accueille dans leur grande maison pour qu’ils profitent pleinement et librement du troisième âge. Les deux hommes reviennent sur leurs expériences.

Nicolas et Alban

Pour bien vieillir !

Nicolas et Alban se lancent dans l’aventure de la famille d’accueil, en 2015. En cause, l’un des deux hommes a constaté le mauvais accompagnement de son père en EHPAD, entraînant une mort brutale et triste sans possibilité de jouir du troisième âge. “Nous nous sommes donc dit qu’il fallait faire quelque chose pour que d’autres personnes âgées puissent vivre un peu mieux que mon père.”, confie Nicolas Menny. Avec une autre personne, Nicolas et Alban font en sorte que les personnes âgées, toutes en perte d’autonomie, aient tout ce dont elles ont besoin, dans les soins et les sorties. “On essaie de les garder le plus vaillant possible.”, explique-t-il. Aujourd’hui, le couple a pu prendre en charge cinq séniors, dans la plus grande bienveillance, deux dames se trouvent dans leur famille actuellement. 

A lire aussi : Fred Colby, “Je suis séropositif et je le vis bien”

Dans leur grande maison, Nicolas et Alban dédient le rez-de-chaussée aux résidents dont ils s’occupent, qui ont chacun leur chambre. Le reste de la maison, en dehors du premier étage, sert à la cohabitation, le jardin y compris, de façon à les faire se sentir bien. “Dans les familles d’accueil, il y a une prise en charge personnelle plus sympa pour ces personnes, qu’elles soient gays, bi.e.s, trans’ ou lesbiennes. Et puis, on a une grande maison.”, exprime Nicolas. Conséquence de tout cela, cette initiative constitue ainsi une alternative aux dispositifs mis en place. “Je serai heureux d’être dans ce type d’accompagnement [famille d’accueil, ndlr] car n’ayant pas d’enfants.”, précise le professionnel. 

Découvrez la suite de l’histoire de Nicolas et Alban dans le nouveau numéro de Garçon Magazine.

Avatar

FERMER
FERMER