Lyon

Lyon : un homme assène 263 coups de ciseaux à son date

...

Depuis lundi 8 mars, la Cour d’Assises du Rhône juge un homme de 43, Ceylan Ibliker, pour le meurtre d’un sexagénaire gay. En 2018, à Lyon, l’accusé a asséné 263 coups de ciseaux à la victime.

Lyon
Crédit photo : Elliott Brown / Flickr

A glacer le sang ! Depuis le début de la semaine, la Cour d’Assises auditionne un homme de 43 ans, Ceylan Ibliker. En cause, l’accusé est jugé pour avoir asséné 263 coups de ciseaux dans ce qui est un meurtre des plus macabres contre un sexagénaire, survenu à Lyon. A la barre, il a avancé la légitime défense pour justifier l’homicide, précisant que la victime l’aurait menacé avec une casserole après qu’il ait refusé un rapport sexuel. Un alibi vite écarté par le juge, au vu de l’absence de marques sur le cou, comme le statue l’expertise scientifique. « Ce que j’ai fait, c’est vraiment grave », a toutefois admis Ceylan. La Cour d’Assise doit rendre son verdict, vendredi 12 mars, l’homme encourt jusqu’à 30 ans de prison pour ce crime. 

Un crime macabre

Les faits remontent à 2018, à Lyon. A l’époque, le sexagénaire échange avec Ceylan Ibliker sur une appli de rencontre gay. L’accusé lui demande alors 2000 euros en échange d’un rapport sexuel, demande que la victime accepte. Suivant un acte consommé, la situation prend alors un tout autre tournant. Alors que l’homme de 43 ans dort, le plus âgé lui propose un second rapport sexuel, demande que le criminel refuse. Selon les dires du meurtrier, il entre alors dans une colère noire, lui assénant des coups de casserole et le menaçant avec une paire de ciseaux (l’arme utilisée). 

A lire aussi : Inde : quatre hommes tuent une femme trans

Après le drame, Ceylan a en partie nettoyé la chambre de la victime et a pris une douche. Peu de temps avant qu’il ne quitte les lieux, il a récupéré des objets de valeur et pris la carte bancaire. Pour ce dernier fait, le média 20 minutes a d’ailleurs établi les multiples tentatives de retrait à la banque … pour n’obtenir que 10 euros. Ensuite, l’accusé s’est rendu à la gendarmerie et a tout de suite avoué le meurtre. Suivant l’ouverture du procès, lundi 8 mars, le criminel attend aujourd’hui sa sentence. 

Des antécédents

Ceylan n’en est pas à son premier geste criminel. En 2009 déjà, la justice l’avait condamné pour violences conjugales contre son ex-compagnon. A l’origine du verdict, il avait tenté de le tuer à l’arme blanche après que son ancien mari ait annoncé son souhait de divorcer, comme l’a rapporté le journal Le Progrès.

Avatar

FERMER
FERMER