Être gay à Mayotte

Être gay à Mayotte, une vie pas si facile

...

Yannick est un jeune homosexuel originaire de la Réunion. Depuis 10 mois, il se trouve à Mamoudzou (Mayotte), où être gay est bien plus difficile, où il exerce sa profession de juriste. Installé dans ce qui est son seul refuge (sa résidence secondaire), il s’entretient, avec nous, sur ce sujet. 

Selon vos dires, la situation est très différente entre Mayotte et la Réunion. À quel point ? 

Être gay à Mayotte est tabou, les personnes ne sont pas très tolérantes. Et puis, la religion, musulmane et conservatrice, a une place très importante, les foudis (prêtres islamiques) condamnent fermement l’homosexualité. Et, ne parlons pas de l’immigration et de la délinquance, ou encore de ce jeune mis à la porte de chez lui. 

À lire aussi : Axel, magnifique histoire d’un homme gay séropositif fier et heureux

Étant gay, je suis donc obligé de me cacher à cause des moqueries sur des hommes efféminés, ce qui n’est pas agréable. J’ai même dû m’inventer une vie afin que mes collègues ne me jugent pas. En Réunion, ce n’est pas ainsi. Il y a davantage de tolérance et nettement moins de méfiance !

Vous devez donc vous sentir seul…

Oui, tout à fait. Parfois, j’ai même peur de subir une agression si j’évoque mon homosexualité. Même avec 250 000 milles habitants, il n’y a pas de communauté LGBTQ+ en tant que telle, il y a une certaine solitude aussi. Sans compter que, sur Grindr, on y trouve une vingtaine de gays (dont des prostitués comoriens) vivant clandestinement…

Être gay à Mayotte

Dès lors, envisagez-vous de rester ?

Non, j’ai décidé de partir. J’attends patiemment la fin de mon contrat en juillet 2021. Même si j’ai une profession bien rémunérée, la vie gay à Mayotte n’est pas possible. A 30 ans, il me faut découvrir, profiter de ce monde si magnifique, être libre tel que je suis !

Retrouvez également : Ombre, un nouvel hymne à la tolérance signé HEY LIFE et Eskemo

Le mot de la fin, pour sensibiliser nos lecteurs ?

Dites-vous bien que chaque mauvaise passe est temporaire, que le bonheur existe. N’hésitez pas à vivre pleinement votre vie et surtout à être qui vous êtes !

Plus d’infos : 

Si, comme Yannick, vous souhaitez raconter votre histoire ou parler d’un sujet qui vous tient à coeur (ou vous met en colère), envoyez un mail à journaliste@garcon-magazine.com. 

Avatar

FERMER
FERMER