La PMA pour toutes trouve enfin son dénouement

...

Le parlement a adopté la tant attendue PMA pour toutes, mardi 29 juin. Une décision qui met un terme à de longues années de débats politiques et militants.

La grande victoire du “Oui” ! À l’Assemblée nationale, les députés ont validé la PMA pour toutes, à 326 voix favorables contre 115 contre et 42 abstentions. « Cette loi va apporter un soulagement pour de nombreuses femmes et familles (y compris LGBTQI+), et nous nous en réjouissons. Elle permettra enfin à ces femmes de réaliser le projet parental dans leur pays. », s’est félicitée l’association Enfants arc-en-ciel dans un communiqué. 

Une longue attente

Depuis sa présentation en 2018, la loi bioéthique n’a cessé de faire des allers-retours entre l’Assemblée et le Sénat. En cause, les élu.e.s des deux chambres peinent à se mettre d’accord sur la légitimité de la réforme, en particulier autour de la PMA. Certains d’entre eux crient tout haut les arguments de LMPT ; marchandisation du corps, fissures dans le modèle familial traditionnel, etc. À l’extérieur, la situation ne vient pas arranger les choses. Ainsi, le mouvement des gilets jaunes, la grève SNCF ou encore la crise sanitaire ont impacté sur l’adoption du projet. 

Retrouvez également : La marche des fiertés évolue-t-elle dans le bon sens ?

En juillet 2020, l’Assemblée nationale finit par valider le texte en seconde lecture. Pour autant, cette modification n’a pas eu l’effet escompté, en lien avec le résultat des échanges au Sénat, en février 2021 puis en juin. Finalement, les députés auront eu le dernier mot comme le montre l’annonce décisive, ce mardi. « Le possible, le souhaitable et l’intérêt général, c’est ce qui a parcouru de bout en bout le débat sur la loi bioéthique. Aujourd’hui, des droits nouveaux, des principes intacts et des engagements tenus. », a-t-il confié, ravi sur Twitter. 

GPA
Crédit photo : Capture d’écran YouTube/Je suis Désiré

À quand la GPA ? 

Dans une récente étude de l’IFOP, les Français.e.s ont indiqué leur volonté de voir la GPA arriver en France. Concrètement, 53% des répondants ont exprimé leur approbation pour les couples homosexuels, contre 41% en 2014. Au niveau religieux, les chrétiens sont 61% à souhaiter l’ouverture de la PMA aux femmes lesbiennes et 47% concernant la GPA. « Ces chiffres montrent que la Manif pour tous n’est plus du tout représentative des catholiques. », précise le président de l’ADFH, pour le même média. 

Découvrez aussi : Clara Luciani est festive et arc-en-ciel dans son nouveau clip

Ce qui démontre, contrairement à ce que l’on peut voir à la TV et lire dans la presse, que les opposants à ces deux réformes n’ont plus autant de voix qu’avant. Et ce, particulièrement depuis l’application officielle du mariage pour tou.te.s en 2013, promesse de campagne de François Hollande. Alors, qu’attendent les membres du gouvernement, jusqu’ici divisé sur la question de la marchandisation des corps ? Affaire à suivre…