L’UE a adopté une résolution suite à la mise en place de la loi anti-LGBT hongroise

...
Hongrie

Pour faire face à l’homophobie en Hongrie, qui prend une ampleur de plus en plus grande, le Parlement européen a voté en faveur des actions urgentes contre la nouvelle loi hongroise interdisant « la promotion de l’homosexualité » aux moins de 18 ans, le 8 juillet. Une lueur d’espoir pour le pays représenté par l’homophobe Viktor Orban ?

Dans une résolution adoptée le jeudi 8 juillet avec 459 votes pour, 147 contre et 58 abstentions, les députés ont déclaré que la dernière loi hongroise fait partie d’une large démarche de censure politique. Le parlement a ainsi exhorté la Commission européenne à utiliser un nouvel outil permettant à l’UE de réduire les allocations budgétaires aux États membres en violation de l’État de droit, afin de garantir que le gouvernement hongrois repense sa loi ouvertement homophobe. Il a également appelé à des mesures judiciaires contre le gouvernement nationaliste hongrois devant la Cour européenne de justice.

Selon les députés, la nouvelle législation enfreint « les valeurs, les principes et le droit de l’UE ». Ainsi, le parlement a ajouté que la loi est « un autre exemple intentionnel et prémédité du démantèlement progressif des droits fondamentaux en Hongrie ».

A lire aussi : HONGRIE : LES NOUVELLES MESURES ANTI-LGBT ADOPTÉES PAR LE PARLEMENT

« Cette législation utilise la protection des enfants comme une excuse pour discriminer des personnes en raison de leur orientation sexuelle », a dit la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, en qualifiant ensuite la mesure comme un « déshonneur ».

En revanche, le Premier ministre d’Hongrie Viktor Orban insiste sur le fait que l’éducation nationale est une affaire de la Hongrie et non des « bureaucrates bruxellois ». « Quoi qu’ils fassent, nous n’autoriserons pas les militants dans les écoles de nos enfants », a-t-il répondu.

La nouvelle loi

La nouvelle loi introduite par la Hongrie prévoit une augmentation des peines pour les pédophiles condamnés, mais aussi sur la représentation ou la promotion de l’homosexualité chez les moins de 18 ans. En réalité, cela peut affecter l’éducation sexuelle, la publicité, et même empêcher la diffusion de films et séries comme Friends ou Harry Potter en journée. L’enseignement de l’éducation sexuelle dans les écoles sera limité aux personnes approuvées par le gouvernement.

FERMER
FERMER