Armand

Actu de la rédac : Armand, second du directeur de publication

...

Depuis septembre 2020, Armand seconde le responsable de Garçon. De cette lourde tâche, le jeune homme a dû faire ses preuves mois après mois et trouver sa place dans ce média. Pleinement intégré aujourd’hui, il est passé maître dans ses missions. Il en parle avec nous. 

Armand, peux-tu nous en dire plus sur ton rôle au sein du magazine ? 

Je suis secrétaire de rédaction. De plus, je gère aussi la comptabilité ainsi qu’une partie des abonnés de Garçon et d’autres choses diverses qui ne sont pas forcément liées à ça. 

Avant d’intégrer l’équipe, que faisais-tu ?

J’étais étudiant à Paris. Après un parcours plutôt chaotique au lycée, j’ai fait une licence en Économie puis un master dans la même spécialisation, mais sur le volet international. J’ai conscience que mon activité d’aujourd’hui n’a pas grand-chose à voir avec mes études, mais ce n’est pas grave, car j’aime ce que je fais. 

Tu n’écris pas d’articles pour le magazine et pour le site web. Pour autant, y a-t-il une part d’engagement dans ton implication pour cet organe de presse communautaire ? 

Je milite dans l’ombre plutôt que dans la lumière. Je soutiens par exemple l’association Les Seropotes, car la sérophobie est encore trop présente dans notre société. Aussi bien chez les gays que les hétéros d’ailleurs… 

Rêves-tu de produire un article à ton nom, un jour ? 

Pas du tout (rires) ! Je préfère les chiffres aux lettres et la lecture à l’écriture.

Comment te vois-tu dans 10 ans ? 

Marié sans enfant, mais avec un chat, car je les adore ! Toujours à Paris centre avec l’homme que j’aime. 

Une bonne résolution pour 2021 ? 

Comme beaucoup, je voudrais me mettre au sport. Mais j’ai un certain manque de confiance en moi qui fait que je n’ose pas entrer dans une salle d’entraînement par peur du jugement et de la moquerie dont j’ai beaucoup souffert pendant une partie de mes études secondaires. 

Retrouvez également : Garçon Magazine n°32 : découvrez le sommaire

Bizarrement, j’ai moins de problèmes pour ce qui est de franchir les portes d’un sauna gay (rires). Peut-être que rejoindre une association de sport LGBT-friendly à Paris serait un bon début ?! 

Armand

Un message à adresser aux lecteurs ? 

Après cette période difficile, vous abonner est le plus beau soutien que vous puissiez nous faire !

Retrouvez d’autres détails croustillants sur Armand dans le nouveau numéro de Garçon Magazine disponible ici.

Avatar

FERMER
FERMER