Turquie

Turquie : le détenu Fabien Azoulay quitte l’enfer de la prison

...

La France a rapatrié l’entrepreneur français Fabien Azoulay, mardi 17 août. Depuis 2017, l’homme était détenu en Turquie pour usage illicite de GBL, dérivé du GHB.

La fin d’un calvaire ! À compter de ce mardi, le détenu juif et gay en Turquie, Fabien Azoulay a pu revenir en France. « C’est l’aboutissement d’un long combat dans lequel la mobilisation de l’opinion publique aura été décisive. », ont confié les avocats de la victime dans un communiqué. « Nous tenons à remercier les autorités françaises, en particulier le Président de la République Emmanuel Macron, la mairie de Paris ainsi que Monsieur l’Ambassadeur Turquie en France qui ont veillé à la mise en œuvre des principes de coopération judiciaire entre nos pays. », ont-ils ajouté. Un sacré beau dénouement !

Un appel à l’aide

Pendant quatre ans, le jeune entrepreneur franco-américain a purgé une peine pour possession illégale de GBL, produit stupéfiant utilisé, entre autres choses, pour le chemsex. Au cours de son incarcération, il a vécu dans la peur en raison de sa religion et de son orientation sexuelle. « Un type qui s’est fait trancher la gorge par un groupe de quatre Syriens. J’ai appris par la suite que le détenu qui est décédé avait fait des avances à l’un d’eux et qu’au nom d’Allah il devait payer de sa vie du fait de son homosexualité. » , a notamment raconté Fabien Azoulay à une amie, la seconde année de sa vie en prison, propos qu’elle rapporte au magazine Marianne. Une forme de violence à laquelle il n’a pas échappé, puisque ce dernier a révélé avoir subi des sévices par des criminels musulmans.

Découvrez aussi : Turquie : un juif gay vit un enfer en prison

En début d’année, sa famille et ses avocats ont alors demandé l’aide du gouvernement français pour sortir Fabien Azoulay de ce calvaire. « Il a été violé, battu, brûlé, est l’objet de vexations du fait de son orientation sexuelle, notamment de la part de détenus radicalisés. Il subit des scènes de conversion forcée à l’islam, car il est de confession juive, qu’il en a perdu le sommeil. », raconte François Zimeray, une des personnes qui s’est emparée de l’affaire, n’omettant ainsi aucun détail. Un appel à l’aide que l’exécutif a entendu puisqu’il s’est rapproché de l’ambassade turque présente sur le territoire. Aujourd’hui, le pouvoir turc a accepté la demande de rapatriement, permettant de ce fait au prisonnier de revenir dans le pays.

Une fin de peine ?

À peine l’équipe du président a-t-elle annoncé le transfert de Fabien Azoulay que cette dernière a clarifié que le jeune entrepreneur sera jugé dans les tribunaux de France. Pour cette raison, la défense du détenu franco-américain va faire tout son possible pour innocenter leur client. « Nous saisirons la juridiction compétente en vue d’une prochaine remise en liberté. », a confié François Zimeray. On espère donc qu’il y aura un happy end.

Avatar

FERMER
FERMER